Les socialistes font leur rentrée en ordre dispersé

  • A
  • A
Les socialistes font leur rentrée en ordre dispersé
Partagez sur :

Le traditionnel rendez-vous de La Rochelle est concurrencé par plusieurs initiatives personnelles, créant une cacophonie.

"La rentrée officielle du Parti socialiste, c’est La Rochelle", a martelé sur Europe 1 Emmanuel Maurel, secrétaire national du PS. Une date, un lieu mais c’est pourtant bien en ordre dispersé que les socialistes s’apprêtent à revenir sur le devant de la scène politique après les vacances d’été. Au total, six rendez-vous sont d’ores et déjà annoncés.

Le coup d’envoi sera donné à Marseille par Vincent Peillon qui réunit à la fin de la semaine les proches du courant issu de la motion de Ségolène Royal au Congrès de Reims. L’ex-candidate ne sera pas là en personne. En revanche, Marielle de Sarnez, bras droit de François Bayrou au MoDem, a été invitée.

Scénario contraire pour l’université d’été à La Rochelle du 28 au 30 août : aucun responsable du MoDem n’a été convié mais Ségolène Royal est, elle, bien attendue. La présidente de la région Poitou-Charentes devrait cependant se montrer discrète en attendant la Fête de la fraternité en septembre à Montpellier.

Manuel Valls a, quant à lui, décidé de se passer de la réunion familiale à La Rochelle alors qu’Arnaud Montebourg est passé à l’offensive avant même d’être arrivé : le député de Saône-et-Loire a même mis son départ du PS dans la balance.

Car au-delà des querelles de personnes, deux dossiers explosifs devraient animer l’université d’été de La Rochelle : la possible organisation de primaires à gauche avant la présidentielle de 2012 et la question des alliances. Du pain sur la planche pour l'équipe formée autour de la première secrétaire du PS Martine Aubry. Il y a un an, François Hollande était à sa place.

> Les écologistes à Nîmes pour leur université d'été