Les révélations politiques de l’année sont…

  • A
  • A
Les révélations politiques de l’année sont…
@ MaxPPP
Partagez sur :

SONDAGE - L’année 2012 a été riche, avec une élection présidentielle et des législatives. Qui en a le plus profité ?

L’année 2012 touche à sa fin, et l’heure des bilans a sonné. Le Huff Post a donc demandé à un institut de sondage, YouGov, de se pencher sur les figures montantes de la politique.  

Manuel Valls

© MAXPPP

And the winner is… 2012 est et restera incontestablement SON année. Ministre préféré des Français, Manuel Valls s’est imposé comme un poids lourd du gouvernement, lui qui, avec fermeté, a tout fait pour montrer que l’angélisme de la gauche en matière de sécurité - un refrain récurrent à droite - n’était plus qu’un lointain souvenir. Au point que son nom circule avec insistance en cas de départ anticipé de Jean-Marc Ayrault. Rien d’étonnant donc à le voir tout en haut de ce classement (24%), même si les sondés appartenant aux deux extrêmes l’ont moins plébiscité (15% pour l'extrême gauche, 11% pour l'extrême droite).

>> A LIRE AUSSI : Voitures brûlées, Valls donnera le chiffre

Jean Luc Mélenchon

© MAXPPP

Un battu qui a marqué les esprits. Il a été l’un des grands animateurs de la campagne présidentielle. Et si son score a été bien en deçà de ce que prédisaient les sondages, Jean-Luc Mélenchon s’est imposé aux yeux des Français comme l’incarnation de "l’autre gauche". Sa défaite aux législatives à Hénin-Beaumont, où il était venu défier Marine Le Pen, ne l’handicape pas davantage, le leader du Front de gauche étant, pour 13% des sondés, la personnalité de l’année, ce qui lui permet de grimper sur la seconde marche du podium.

Une "blonde" surprise. Il y a un peu plus de six mois, elle était complètement inconnue du grand public. Mais en devenant à 22 ans la plus jeune députée de l’histoire de la République française, Marion Maréchal-Le Pen a fait une entrée fracassante sur la scène politique. Suffisant pour que 10% des personnes interrogées fasse de la petite fille de Jean-Marie Le Pen la révélation politique de 2012, ce qui la classe en troisième position. Comme sa tante et son grand-père, la jeune femme ne laisse personne indifférent, ce qui se ressent particulièrement en regardant les résultats dans le détail. Car si 56% des sympathisants du Front National la nomment sans hésiter, ils ne sont plus que 3% chez les sympathisants PS/EELV et 0% chez les sympathisants d'extrême gauche.

>> A LIRE AUSSI : La "3e génération Le Pen" intrigue

arnaud montebourg le parisien magazine marinière 930620

© LE PARISIEN

Les accessits. "Quatrième, la place du con", a-t-on coutume dire en sport. Désavoué publiquement par Jean-Marc Ayrault dans le dossier Florange, Arnaud Montebourg s’en contentera bien volontiers (6%). La grande surprise de la primaire socialiste rencontre un gros succès auprès des sympathisants de l'extrême gauche (11%) et chez les sympathisants PS/EELV (13%). Et sans surprise, le chantre de la nationalisation fait un flop de l’autre côté de l'échiquier politique (0% pour les centristes et 1% pour les UMP/FN). Porte-parole du gouvernement et ministre du Droit des femmes, Najat Vallaud-Belkacem arrive en 5e position (4%), juste devant le candidat du NPA Philippe Poutou, dont les apparitions médiatiques pleine d’humour ont conquis 3% des sondés. Trois fois plus que son score à la présidentielle.