Les retrouvailles de Duflot et Cohn-Bendit

  • A
  • A
Les retrouvailles de Duflot et Cohn-Bendit
@ REUTERS
Partagez sur :

Ils ont montré leur bonne entente, à la veille d’une réunion sur l’avenir d’Europe Ecologie.

Calmer le jeu et afficher une unité de façade. Après des semaines de conflit ouvert sur la suite à donner à Europe Ecologie, ses deux principaux leaders, Daniel Cohn-Bendit et Cécile Duflot ont voulu démontrer vendredi que la hâche de guerre était enterrée. L’appel du 22 mars, où le leader de Mai 68 appelait le mouvement à se structurer en "coopérative politique", ne semble toujours pas convaincre Cécile Duflot et Jean-Vincent Placé.

La question de l’avenir du mouvement sera en tout cas au cœur des réunions régionales samedi, les militants étant invités à débattre de la future structure du mouvement, parti, fédération ou coopérative, comme le souhaite Dany le Vert.

Sur la même longueur d’ondes

Dans un restaurant parisien, côte à côte avec "Dany", Cécile Duflot a assuré d'emblée à la presse : "J'aime bien Daniel Cohn-Bendit. C'est clair, net et précis et ce n’est pas une blague ». Réponse de l’intéressé : "on s’aime bien et on se respecte".

Passée la déclaration d’amour, les deux responsables ont exprimé états d'âme et réflexions sur l'avenir du mouvement. "Va-t-on créer une organisation parallèle aux Verts ? C'est une angoisse qui existe chez des Verts", a résumé le leader de mai 68.

L’organisation d’un nouveau mouvement politique, la place du parti des Verts à l’intérieur et les questions de stratégie électorale en vue de 2012 seront au cœur des discussions ce week-end.