Les régionales, l’objectif politique de 2010

  • A
  • A
Les régionales, l’objectif politique de 2010
Partagez sur :

Le débat sur l'identité nationale et un référendum en Martinique seront aussi au programme.

Le rendez-vous sera incontournable. Les élections régionales vont se tenir les 14 et 21 mars 2010. Plus qu’un scrutin local, ces élections auront valeur de test à la fois pour le gouvernement et pour l’opposition. Il n’y aura en effet plus d’autre élection jusqu’à la présidentielle de 2012.

En 2004, la droite avait été étrillée, la gauche prenant le contrôle de 24 des 26 régions françaises. Un raz-de-marée qui semble difficile à rééditer pour le PS. Les cartes pourraient donc être plus largement redistribuées cette fois, notamment au profit des Verts, boostés par les européennes de 2009 et le sommet de Copenhague, ou du Front national.

C’est cinq semaines avant ces élections régionales, soit le 4 février, qu’Eric Besson, le ministre de l’Immigration, doit présenter la synthèse du débat très controversé sur l’identité nationale. A cette occasion, Nicolas Sarkozy pourrait aussi prendre la parole. Son entourage promet même des "surprises". Le gouvernement assure en tout cas que le débat, accusé d’être un projet purement électoraliste, se s’arrêtera pas avec les régionales.

Au sein du PS, l’année devrait être consacrée au "programme". Mais, en arrière-plan, c'est bien la préparation de l'élection présidentielle qui va débuter. Au-delà de la question des alliances, il faudra s'attaquer à celle des présidentiables. Et les candidats ne manquent pas : Royal, Aubry, Valls, Moscovici... Si le PS décide d'attendre 2011 pour trancher, la porte s'ouvrira plus largement pour Dominique Strauss-Kahn.

L’année politique 2010 sera aussi… juridique. Le 28 janvier, l’ancien premier ministre Dominique de Villepin sera fixé sur son sort dans l’affaire Clearstream. Une peine de 18 mois de prison avec sursis a été requise contre lui. De cette décision, dépend en partie son avenir politique. Du 15 au 30 avril, Charles Pasqua comparaîtra lui devant la Cour de justice de la République, une juridiction d’exception pour les anciens ministres. L’ex-locataire de la place Beauvau, condamné en 2009 dans le dossier de l’Angolagate, sera jugé pour des faits de corruption.

Outre-mer, l’année 2010 sera marquée par un référendum important en Martinique et en Guyane. Le 10 janvier, les habitants de ces deux territoires seront invités à se prononcer sur un éventuel changement de statut, au profit d’une plus large autonomie. Mais pas question d’indépendance.

Enfin, après la CGT en 2009, ce sera au tour de la CFDT, en juin, et de la CFE-CGC, en février, de tenir leur congrès. L’occasion pour ces deux syndicats de renouveler leurs dirigeants et de redéfinir leur ligne directrice alors que vont s’ouvrir dans l’année d’âpres négociations autour des retraites.