Les PSA au Conseil national du PS

  • A
  • A
Les PSA au Conseil national du PS
@ CAPTURE ECRAN TWITTER
Partagez sur :

VIDEO - Les manifestants ont protesté contre la fermeture de l'usine PSA d'Aulnay-sous-Bois. 

Le happening. Jean-Marc Ayrault et les dirigeants socialistes, réunis samedi à Paris pour le Conseil national du PS, ont été confrontés à la colère des salariés de PSA d'Aulnay-sous-Bois. Alors que le Premier ministre finissait son discours, une cinquantaine d'ouvriers de l'usine sont entrés dans la salle en clamant "le changement, c'est maintenant". Jean-Marc Ayrault s'est alors éclipsé. Le Premier secrétaire du PS, Harlem Désir, a, lui, décidé de leur accorder la parole pendant une dizaine de minutes.

La référence à Cahuzac. "Avec Cahuzac, vous avez eu le sentiment de vous faire trahir, on peut témoigner nous ici à PSA Aulnay qu'un très grand nombre de salariés se sont sentis trahis parce que le gouvernement n'intervenait pas de leur côté dans le dossier de PSA Aulnay", a déclaré le délégué CGT Jean-Pierre Mercier à la tribune.

 

 

"Le gouvernement, le ministère du travail doivent absolument prendre leurs responsabilités dans le dossier de PSA Aulnay", a estimé Jean-Pierre Mercier. "La solution, elle est d'intervenir politiquement, de mettre tout son poids dans le dossier PSA Aulnay pour que Peugeot entende raison parce que ce n'est pas à Peugeot de faire sa loi".

Et maintenant ? Les manifestants, qui réclament la nomination d'un médiateur, ont été reçus par Harlem Désir qui s'est engagé à faire remonter leurs revendications auprès du ministre du Travail Michel Sapin.