Les pro-Fillon veulent créer la surprise dans la dernière ligne droite

  • A
  • A
Partagez sur :

Alors que leur champion est désormais placé derrière Jean-Luc Mélenchon, les fillonnistes restent convaincus de pouvoir faire mentir les sondages le jour J.

REPORTAGE

Une marée de drapeau tricolore, des militants qui donnent de la voix... Pas question pour les pro-Fillon de se laisser démotiver par les sondages. "On n'y croit même pas", résume une partisane du candidat de la droite, dimanche, au meeting de son champion à Paris. "Il y a beaucoup de personnes qui ne sont pas sondés. Il y aura des surprises", prévient une autre.

"Les gens vont rentrer à la maison le moment venu." Une ritournelle partagée ici par la plupart des militants. Valérie est venue du Loiret et en est convaincue : les déçus des affaires vont revenir vers François Fillon pour son programme. "La France est dans un gros bordel et il faut sortir de ça. Les gens vont rentrer à la maison le moment venu." 

"On va chercher les voix une par une." Faire rentrer les électeurs de droite à la maison, Nathalie et Mimi s'y emploient justement quotidiennement. "Tous les jours, je me heurte à certains qui ne veulent pas y aller, pour qui les affaires ont été terribles", reconnaît l'une d'entre elles. Qui plaide : "On n'élit pas un saint, on élit un homme." Pour convaincre, rien ne vaut alors l'huile de coude. "On va chercher les voix une par une. Et si l'on doit aller chercher les gens par la peau des fesses pour les faire voter, on ira le faire."

Sa copilote embraye : "Que ce soit dans le bus, dans le métro, chez le dentiste, n'importe où, je fais du prosélytisme." Confessant dans un rire : "Le dentiste est déjà d'accord." A 13 jours du premier tour de la présidentielle, le socle des supporters de François Fillon est plus que jamais déterminé à l'aider à se hisser au second tour.