Quelles seraient les premières mesures du FN à la tête des conseils régionaux ?

  • A
  • A
Quelles seraient les premières mesures du FN à la tête des conseils régionaux ?
@ PASCAL GUYOT / AFP
Partagez sur :

RÉGIONS - S'ils remportent les élections régionales, les candidats d'extrême-droite veulent d'abord mettre en œuvre le "patriotisme économique" et des mesures symboliques.

Au premier tour des régionales, le Front National est arrivé en tête dans six régions sur treize. Avec de bonnes chances de l'emporter au second dans certaines, notamment dans le Nord-Pas-de-Calais Picardie ou en Paca. Alors que leurs opposants politiques ne cessent de dénoncer le programme de l'extrême-droite, que prévoient réellement de mettre en place Marine Le Pen et Marion Maréchal-Le Pen si elles devaient l'emporter ?

Patriotisme économique. Les premières mesures devraient être économiques. La réforme territoriale a donné plus de compétences aux régions en la matière et le Front National compte en profiter pour favoriser les petites et moyennes entreprises. Ainsi, Marine Le Pen veut modifier les conditions d'attribution des marchés publics en faveur des sociétés locales. "Je veux que ce soit elles qui accèdent aux marchés publics de la région et qu'on puisse ainsi contribuer à l'emploi local", avait-elle déclaré au micro d'Europe 1 le 2 décembre.

Lutter contre les travailleurs détachés. Son objectif est notamment de lutter contre l'emploi de travailleurs détachés, venus d'autres pays de l'Union européenne. Une pratique courante chez les sous-traitants des grands groupes de BTP. Concrètement, dans le cas de la rénovation ou la construction d'un lycée par exemple, ce qui relève des compétences de la région, les travaux ne seront plus confiés à une entreprise unique qui pourra ensuite sous-traiter à sa guise. Marine Le Pen veut pouvoir choisir chaque artisan pour s'occuper du carrelage ou de la peinture. En Paca, Marion Maréchal-Le Pen aussi veut soigner les TPE et les PME locales, avec la création d'un fonds spécial de 100 millions d'euros.

Baisser le prix de la carte grise. Si ce sont là des mesures d'importances, des changements plus symboliques marqueront probablement plus les esprits en cas de victoire. Dans le Nord, Marine Le Pen compte ainsi baisser le prix de la carte grise de 45 euros actuellement à 33 euros. En Paca, dès le lendemain de son éventuelle élection, Marion Maréchal-Le Pen souhaite installer une crèche de Noël avec des santons made in Provence dans le hall de l'hôtel de région, bien en vue.

2017 en ligne de mire. Rien de bien spectaculaire au final, ce qui n'est évidemment pas dû au hasard. "La région, c'est une mini présidentielle", confiait récemment Marine Le Pen. L'enjeu est donc clair pour le Front National : ne faire aucun dérapage d'ici à 2017 pour espérer remporter la présidentielle.