Les politiques souhaitent la bonne année

  • A
  • A
Les politiques souhaitent la bonne année
Eva Joly, François Bayrou, Dominique de Villepin et Ségolène Royal : 4 façons de souhaiter la bonne année.@ DR
Partagez sur :

VIDEOS - Europe1.fr a visionné les vœux des politiques pour 2012 et en a sélectionné quatre.

Exercice difficile mais obligé en fin d'année, les vœux des politiques sont aussi incontournables que rarement innovants. Europe1.fr a néanmoins visionné les vidéos postées sur Internet au cours des dernières heures et vous propose sa sélection.

François Bayrou, l'optimiste

Le fond : "Les réalités sont tellement désastreuses qu'il m'a semblé que c'était trop noir, trop sombre". En filigrane, une critique sans détour du bilan du président Nicolas Sarkozy. Mais bonne nouvelle, "la France va s'en sortir" et pour le candidat du MoDem, cela passe par deux attitudes : la transparence et l'action. "Dire la vérité aux citoyens (..) qui ne sont pas des gogos" et "dire ce qu'on va faire". Son cheval de bataille, le "made in France" est bien sûr au centre de ses vœux mais aussi le thème de l'éducation, garante d'une "vraie justice et d'un vrai ascenseur social".

La forme : Cravate bleue, chemise rayée, des vœux sobres et courts (à peine deux minutes trente) pour le candidat MoDem. En cette période de crise, François Bayrou décide de "zapper la crise, le chômage, la dette" pour se pencher sur 2012. Des vœux teintés d'optimisme, prononcés dans un local très animé, avec quelques livres savamment disséminés dans le champ de la caméra : le travail, l'austérité et l'éducation, les symboles sont importants pour le Béarnais.

Ségolène Royal, la battante

Le fond : Récemment couronnée personnalité "la plus agaçante" par un sondage et défaite lors de la primaire socialiste, Ségolène Royal a des raisons de vouloir tourner au plus vite la page de 2011. Et pourtant, "se battre", comme elle le répète dans ses vœux, c'est son crédo. Ségolène Royal vante son bilan et les "raisons d'espérer" : Poitou-Charentes, sa "région a été classée au 10e rang des régions du monde comme étant la meilleure destination pour l'année 2012." L'ex-candidate à la présidentielle de 2007 achève son discours par une formule laconique : "que les joies l'emportent sur les peines".

La forme : Veste rouge, foulard rose-orange, Ségolène Royal cultive toujours sa différence. La présidente de région a choisi une vidéo plus "artisanale" que les autres politiques. Un fond garni des slogans locuax : "emploi, éducation, sport, santé". La présidente de la région Poitou-Charentes a choisi de s'adresser "aux amis de notre belle région, notre fierté".

Dominique de Villepin, le réaliste

Le fond : A l'inverse de François Bayrou, Dominique de Villepin s'attarde sur 2011 : "le chômage augmente, les déficits augmentent et nous entrons, à nouveau, dans une récession". 2012 n'est rien de moins "qu'un moment décisif" et "vous avez les moyens d'agir", insiste Dominique de Villepin, qui "refuse la fatalité, l'impuissance de la politique". Ses vœux très politiques sont aussi et surtout un appel du pied aux électeurs : "Ne vous laissez pas confisquer votre choix. La République des partis, ce n'est pas la France. Nous avons besoin d'un président de tous les Français, d'un président arbitre".

La forme : Le costume est sombre, la caméra en légère contre-plongée et le ton grave, le candidat Villepin entame ses vœux par le traditionnel "mes chers compatriotes". Entouré d'une pléiade de jeunes Français de toutes origines, Dominique de Villepin a choisi des vœux collectifs dans le patio d'un immeuble parisien, comme pour prouver qu'il n'est pas seul. Au loin, le battement d'ailes d'un oiseau.

Eva Joly, la sereine

Le fond : "Courage, justice et fraternité". Tels sont les maîtres mots d'Eva Joly pour cette année 2012. Son leitmotiv : "ne pas faire peser le poids de cette crise sur les plus vulnérables (...) dans un pays où l'austérité n'est pas une fatalité". Franco-Norvégienne et européenne convaincue, elle plaide pour davantage de "solidarités" au sein de l'UE. L'ex-magistrate veut rassembler les Français autour de son thème fétiche : "la justice, au cœur de notre société ".  Enfin, elle conclut sur une invitation à davantage de "fraternité" pour mettre fin à "un président qui n'a eu de cessed'opposer les uns aux autres".

La forme : Veste rouge, lunettes ovales rouges si caractéristiques de la candidate écologiste, Eva Joly distille pendant trois minutes trente ses vœux dans un living au décor rassurant : un canapé en cuir, un sapin de Noël et les bûches qui flambent dans le poêle. La caméra se rapproche de son souriant visage au moment où elle formule un vœu "pour tous les enfants à naître en 2012" : "grandir en paix et en liberté, sur une planète vivable".