Les politiques font leur cinéma

  • A
  • A
Les politiques font leur cinéma
Dominique de Villepin, Laurent Fabius, Arno Klarsfeld et Manuel Valls sont dans les phrases de la semaine.@ MaxPPP
Partagez sur :

Les petites phrases de la semaine sont marquées par des hommages plus ou moins voulus au 7e art.

La classe politique aime le cinéma. Revue de détail des meilleurs répliques de la semaine.

Pearl Harbor. "Hollande est comme une petite felouque à côté d'un porte-avions". D'Arno Klarsfeld qui tente une comparaison audacieuse entre le candidat à la primaire socialiste et Nicolas Sarkozy.

Les hommes du président. "La théorie du complot, ça va bien, je ne peux accepter les sous-entendus", de Jean-François Copé sur DSK au lendemain de l'intervention de l'ex patron du FMI sur TF1.

La guerre des boutons. "Arrêtons les boules puantes", a lancé Claude Guéant en marge d'une visite à Meaux (Seine-et-Marne), à propos des fonds occultes africains et des autres affaires qui empoisonnent le pouvoir à sept mois de l'élection présidentielle.

Ma petite entreprise. "Je n'ai pas les troupes d'élus qu'ont derrière eux François Hollande et Martine Aubry. Moi c'est plutôt une PME ou plutôt une start-up".  Signé Manuel Valls, petit entrepreneur en campagne.

Ce que pensent les hommes. "J'ai pris ma décision dans ma tête", de Dominique de Villepin, livrant un éclaircissement subtil sur sa volonté d’être, ou non,  candidat à la présidentielle.

La couleur de l'argent. "Ce quinquennat, qui a commencé avec un argent qui ruisselle, se finit avec un argent de poubelle". Rime riche de Laurent Fabius, à propos des gardes à vue de proches de Nicolas Sarkozy dans le dossier Karachi.

Hommage à Lelouch. "Tout ça pour ça ! Après plus de dix ans de procédure contrariée, freinée par ses conseils, l'ancien président de la République se trouve débarrassé du poids de la justice". De Noël Mamère, furibard, après la relaxe générale requise dans le procès Chirac.