Les politiques et L’Art de la guerre

  • A
  • A
Les politiques et L’Art de la guerre
@ REUTERS
Partagez sur :

A un an de la présidentielle, ils se montrent belliqueux. Florilège des petites phrases de la semaine.

Cette semaine, les hommes politiques se sont montré stratèges, belliqueux, voire moqueurs. A croire qu’ils appliquaient à la lettre L’art de la guerre de Sun Tzu qui reprend les thèses anciennes de la philosophie chinoise. Florilège des phrases de la semaine.

"Tiens-toi toujours prêt" - "Je me suis osé à trouver une formule créole, c'est ne rien lâcher, tenir bon : Kenbé Red !". De François Hollande, candidat à la primaire PS, en campagne en Guadeloupe.

"Connais toi toi-même et tu seras invincible" - En 2007, "j'ai souvent donné l'impression d'improviser". De la candidate à la primaire du PS, Ségolène Royal, dans le journal Libération.

"Toute guerre est fondée sur la tromperie" - "Il arrive que sur beaucoup de sujets, on s'entende très bien lui et moi." De Jean-François Copé, secrétaire général de l'UMP, à propos du Premier ministre François Fillon, avec qui il entretient des relations conflictuelles.

"Jamais guerre prolongée ne profita à aucun pays"- "Je n'ai plus envie de commenter ce torrent de merde qui envahit aujourd'hui les ondes et la vie politique française ». De Manuel Valls, lui aussi candidate à la primaire du PS, qui décidément ne souhaite plus parler de l’affaire DSK. L’élu d’Evry était interrogé sur la plainte de Tristane Banon.

"Attaque l’ennemi sur son terrain" - DSK n'a pas "donné une image extrêmement positive ces derniers temps, entre ses goûts de luxe et d'autres sujets". De la ministre des Sports Chantal Jouanno, invitée à commenter le possible retour en politique de Dominique Strauss-Kahn.

"Si l’ennemi prend son aise, ne lui laisse pas de répit" - "Je ne suis pas convaincu qu'Eva Joly ait très envie de travailler avec un ancien animateur de télé, un représentant des multinationales et un suppôt de la droite!". De Nicolas Hulot tentant de démonter les propos "caricaturaux" de sa concurrente à la primaire écologiste.

"Attaque la stratégie de l’ennemi" - "Le Parti socialiste, d'ailleurs c'est son point commun avec le Front national, incarne tous les conservatismes. Qu'est ce qui fait la différence pour l'UMP ? C'est que nous, on est le parti qui préconise des réformes". Du patron de l’UMP Jean-François Copé qui ne veut plus que son parti soit associé au FN.

"Quand tu es prêt, fais croire que tu es loin" - "Facebook et Twitter, j'ai horreur de ça… Et puis tous ces faux amis... Ce n'est pas mon truc d'expliquer mes états d'âme". De Martine Aubry, selon des propos rapportés par Le Point. La candidate PS vient pourtant de lancer un dispositif impressionnant sur le web, Twitter et Facebook.