Les politiques appuient sur la détente

  • A
  • A
Les politiques appuient sur la détente
Eva Joly, Nicolas Hulot, Jean-Louis Borloo et François Fillon font partie de la sélection des petites phrases de la semaine.@ MaxPPP
Partagez sur :

Les petites phrases de la semaine battent leur plein en cette saison estivale. Florilège.

Plongée aquatique. "Quand on a l'habitude de plonger avec des requins sans cage, il n'y a pas grand chose qui vous impressionne !" De Nicolas Hulot, perdant de la primaire écologiste, à propos des attaques dont il a été l'objet durant la campagne.

Partie de ping-pong. Elle "n'a pas une culture très ancienne des valeurs françaises". De François Fillon sur Eva Joly, qui souhaite remplacer les défilés militaires du 14 juillet par des défilés citoyens.

Les petits chevaux. "J'avance, j'avance, jour après jour je suis de plus en plus enthousiaste". Martine Aubry, à propos de sa participation à la primaire PS, alors que certains évoquent une candidature de substitution après la mise hors jeu de Dominique Strauss Kahn.

Mauvais joueur. "Maintenant ça suffit". Barack Obama, président des Etats-Unis, s'adressant à ses adversaires républicains après des jours de négociations sur le relèvement du plafond de la dette.

Feu d’artifice. "Le Premier ministre libyen m'a dit à Tripoli : ‘si les rebelles prennent la ville, nous la couvrirons de missiles et la ferons sauter’ " De l'émissaire du Kremlin pour la Libye, Mikhaïl Marguelov, narrant dans un entretien publié par le quotidien Izvestia, le risque de voir le colonel libyen Mouammar Kadhafi détruire sa capitale plutôt que de la laisser aux mains des rebelles.

Potins de stars. "Je sais simplement que c'est dégueulasse". De Jean-Louis Borloo, sur Europe 1, à propos des rumeurs dont Martine Aubry a récemment fait l'objet. Le président du parti radical faisait écho aux récentes rumeurs dont il dit avoir lui-même "souffert".

Bavardages entre amis. "C'est une juge d'instruction qui a l'habitude de trahir son métier en parlant de ses dossiers à la presse" De Gérard Longuet, ministre de la Défense à propos d'Eva Joly, candidate d'Europe Ecologie-Les Verts à la présidentielle.

Retour aux sources. "Il n'y a aucune enquête. C'était du temps de François Mitterrand qu'il y avait des enquêtes". François Fillon, sur Europe 1, récusant qu'il y ait eu des enquêtes de services du ministère de l'Intérieur sur la vie privée de personnalités politiques de premier plan.

Repos mérité. "Il le méritait". Catherine Kieu Becker, une Américaine de 48 ans, expliquant à la police pourquoi elle a tranché le sexe de son mari avant de le jeter dans un broyeur ménager.