Les ministres qui ne twitteront pas

  • A
  • A
Les ministres qui ne twitteront pas
Partagez sur :

Entre fakes et vrais profils, difficile de savoir quels sont les membres du gouvernement qui twittent vraiment. Europe1.fr a enquêté.

De nombreux membres du gouvernement réfléchissent également à la possibilité de se lancer sur Twitter. Mais pour d’autres, la question est déjà tranchée… et c’est " non". Ainsi Alain Joyandet, secrétaire d'Etat chargé de la Francophonie, ne s’inscrira pas, par principe, sur un site dont la structure est "anglophone", dixit ses conseillers.

Au ministère de la Défense, on s’interroge également sur "l’opportunité" pour un ministre "régalien" de communiquer sur des réseaux sociaux. Pour les conseillers d’Hervé Morin, par exemple, "les familles de soldats morts en Afghanistan", ne comprendraient pas que le ministre s’exprime "en dehors du cadre officiel", en dehors de la "compassion".

D’autres conseillers en communication évoquent, pour leur part, et sans détour, l’âge de leurs ministres qui ne sont pas de la génération Facebook et encore moins de celle de Twitter. Pour eux, le live-blogging ne sera jamais naturel.

La réponse la plus énigmatique est sans conteste celle du ministère de la Culture qui a laconiquement déclaré à Europe1.fr : "on ne répond pas". Pour le service presse de Frédéric Mitterrand, posséder ou non un profil public sur Twitter serait, en effet, "de l’ordre du privé"…


> Les ministres qui twittent (I)
> Ceux qui vont sauter le pas (II)