Les jeunes préfèrent Hollande

  • A
  • A
Les jeunes préfèrent Hollande
@ MAXPPP
Partagez sur :

Dans plusieurs sondages réalisés auprès des 18-24 ans, le candidat socialiste arrive en tête.

Les jeunes votent globalement comme leurs aînés. Selon un sondage CSA publié mardi, les 18-24 ans ont fait le même choix que l'ensemble de l'électorat dimanche, lors du premier tour de l'élection présidentielle.

François Hollande (28% chez les 18-24 ans contre 28,63% chez l'ensemble des électeurs), Marine Le Pen (18% contre 17,90%) et François Bayrou (9% contre 9,13%) obtiennent les mêmes scores chez les jeunes que dans le reste de la population, selon l'enquête CSA réalisée dimanche en ligne auprès d'un échantillon national représentatif de 5.959 personnes majeures et inscrites sur les listes électorales.

Mélenchon et Joly ont plus la cote

Tous les candidats n'ont pourtant pas reçu autant de suffrages chez les jeunes que chez l'ensemble des électeurs. Jean-Luc Mélenchon, avec ses 16% recueillis chez les 18-24 ans fait même mieux que son score moyen (11%), comme François Bayrou (10% au lieu de 9) ou Eva Joly (5% au lieu de 2,3%). A l'inverse, Nicolas Sarkozy est nettement en-dessous de son score total dans cette catégorie d'âge (22% au lieu de 27%).

Le président sortant retrouve des couleurs dans l'enquête réalisée par l’institut Ipsos du 19 au 21 avril auprès de 3.152 personnes par Internet. Selon elle, Nicolas Sarkozy y obtient 27% des suffrages dans l'électorat jeune, contre 29% pour François Hollande.

Sarkozy et Le Pen préférés chez les catholiques

Et le candidat UMP grimpe encore plus chez l'électorat catholique, qui "survote" à droite, y compris parmi les jeunes. Le sondage Harris-Viadeo pour La Vieréalisé dimanche par Internet sur un échantillon de 2.935 personnes inscrites sur les listes électorales montre que 37% des 18-24 ans catholiques ont choisi Nicolas Sarkozy, suivi par Marine Le Pen, à 27%.

Un choix qui s'explique par l'"exigence ethnique forte, les réflexes identitaires plus marqués et la plus grande radicalité" des jeunes catholiques, selon François de Lacoste, auteur de Pourquoi les chrétiens ne peuvent pas se taire, interrogé par La Croix.

Un sondage CSA publié le 9 avril avait même placé la candidate frontiste en tête des intentions de vote chez les 18-24 ans. Dans cette étude contestée, Marine Le Pen arrivait, avec 26%, juste devant François Hollande (25%).