Les Jeunes Pop’ ont encore le feu sacré ?

  • A
  • A
Les Jeunes Pop’ ont encore le feu sacré ?
@ REUTERS
Partagez sur :

Europe1.fr a demandé à trois militants UMP ce qu'ils attendaient de la rentrée.

 En 2009, "ils voulaient changer le monde" dans un lipdub qu'on ne présente plus. Trois ans plus tard, avec la défaite de la présidentielle et celle des législatives, les Jeunes Pop' sont-ils toujours motivés ? Samedi, ces juniors UMP convient Copé, Fillon, Bertrand, Le Maire, Koscuisko-Morizet, Pécresse et Wauquiez pour un campus de rentrée au Touquet. 400 à 500 jeunes militants de droite ont ainsi prévu de faire le déplacement. Qu’attendent-ils de ce rendez-vous ? N’ont-ils pas la gueule de bois après les défaites de mai et juin 2012 ? Nous avons posé la question à trois jeunes de 27 ans, déjà interrogés durant la campagne: Benjamin Lancar, le président du mouvement, Camille Bedin, également secrétaire nationale de l’UMP et Yann Drevet.

• Y -a-t-il une déprime post-Sarkozy chez les jeunes Pop’ ?

Camille bedin

© DR

Camille Bedin - "Evidemment, en mai, nous étions tristes et déçus. Mais, il n’y a pas eu de blues, de gueule de bois ou de nostalgie. On s’est engagés pour Sarkozy, on fera fructifier son héritage."



Benjamin Lancar

© MAXPPP

Benjamin Lancar - "Et bien, non … Après la défaite, il y a même eu un regain de mobilisation. Mais, je ne dis pas que nous sommes plus séduisants dans l’opposition. La droite n’a pas cette culture "d’opposition", comme peut l’avoir un parti comme les Verts. A l’UMP, nous avons le sens du devoir et une grande envie de revenir aux commandes."

28.09 yann drevet 300x300

© DR

Yann Drevet - "Pour être honnête, oui, il y a eu un moment d’abattement. Mais vu les propositions du gouvernement Hollande, on n’a plus franchement le temps de se morfondre".



• Dans la guerre des chefs, vous choisissez qui ?

Camille bedin

© DR

Camille Bedin - "Jean-François Copé évidemment ! C’est lui qui incarne le mieux la nouvelle génération. Il est sans tabou, sans langue de bois, comme Sarkozy en 2004."



28.09 yann drevet 300x300

© DR

Yann Drevet - "J’ai rejoint François Fillon. Je pense que les Français vont vite s’apercevoir que ce que Sarkozy et lui ont fait n’était pas si mal ! Pour le reste, les jeunes Pop’ sont divisés mais je trouve que la campagne se passe très bien, sans débordement."

Benjamin Lancar

© MAXPPP

Benjamin Lancar - "Je ne prends pas position pour le moment. Et, je suis très attaché à l’unité des Jeunes Pop’. A la fin, nous aurons besoin d’union !"





• Sur le fond, quelques changements attendez-vous à l’UMP ?

Benjamin Lancar

© MAXPPP

Benjamin Lancar - "Après 10 ans au pouvoir, forcément il y a une nécessité de changer le corpus idéologique et d’expliquer la vision de la droite pour les années à venir. Vu le chômage des jeunes, il nous faudra, par exemple, être très clairs sur la réforme du marché du travail, la possibilité de créer un contrat de travail unique, etc."

Camille bedin

© DR

Camille Bedin - "Il faudra bien préparer les municipales et faire de la place aux jeunes. Je suis d’ailleurs candidate à Nanterre."



28.09 yann drevet 300x300

© DR

Yann Drevet - "François Hollande s’est fait élire sans promettre de résultats. Sur rien. Il faudra donc scruter à la loupe ses décisions sur l’économie, l’emploi, la mobilisation ou encore la définition de l’identité française, un sujet qui me tient particulièrement à cœur".



• Le campus du Touquet, un moment de rivalité ?

Benjamin Lancar

© MAXPPP

Benjamin Lancar - "Evidemment, il y aura différentes sensibilités [François Fillon et Jean-François Copé sont invités], mais il sera aussi important de montrer que nous sommes unis et déjà en train de faire campagne. On ne va pas attendre novembre pour lancer la bataille des municipales de 2014 ! J’espère, à titre personnel, être alors candidat dans le 10e arrondissement".

Camille bedin

© DR

Camille Bedin - "Il faut que ce soit un grand mouvement de mobilisation contre le gouvernement et son action. Côté "unité", c’est vrai que ce n’est pas gagné…Mais les militants auront à cœur d’éviter tout débordement."



28.09 yann drevet 300x300

© DR

Yann Drevet - "Forcément, il y aura des images et des commentaires [sur les bisbilles entre les pro-Fillon et les pro-Copé], mais on ne tombera jamais aussi bas que la primaire socialiste".