Les gauches de la gauche ont un plan

  • A
  • A
Les gauches de la gauche ont un plan
@ MAXPPP
Partagez sur :

L'objectif est de préparer une alternative, en vue de la deuxième partie du quinquennat Hollande.

L'INFO. La scène est devenue très rare depuis l'arrivée de François Hollande à l'Elysée. Un peu plus de 200 socialistes, écologistes et membres du Front de gauche se sont réunis mercredi soir, à Paris, lors d'un colloque unitaire du Club "Gauche Avenir".           

Les meneurs. Se sont notamment succédé à la tribune la sénatrice PS Marie-Noëlle Lienemann, la co-présidente du Parti de gauche Martine Billard, le secrétaire national du Parti communiste, Pierre Laurent, des représentants de l'aile gauche du PS, comme Emmanuel Maurel et plusieurs élus écologistes.

hollande 930

© Reuters

Un coup de pression à Hollande. Le tournant social-libéral engagé par François Hollande est très mal passé au sein de l'aile gauche du PS, des écolos et du Front de gauche. "Il y a eu un choc de compétitivité, dont acte, tous ceux qui sont là, pensent aujourd'hui qu'il faut un choc de confiance à destination du peuple de gauche avec des marqueurs sur le pouvoir d'achat, les services publics, la redistribution. La période exige de changer de braquet", estime le député PS Jérôme Guedj.

L'objectif, préparer une alternative. Il s'agit de "rassembler une majorité à gauche" pour "préparer une alternative". Manière pour l'aile gauche de renouer le dialogue pour peser plus lourd dans le gouvernement, notamment en vue de la deuxième partie du quinquennat. Une démarche rendue nécessaire par la "crainte" d'un rapprochement du PS et des centristes, selon Marie-Noëlle Lienemann.

La phrase à retenir. "Sans être un contre-gouvernement, on veut créer un rassemblement permanent des forces de gauche reposant sur la stratégie du Front populaire", explique Marie-Noëlle Lienemann. "Si, demain, la situation sociale se tend, François Hollande n'aura d'autre choix que de se tourner vers sa gauche".

26.11.Montebourg.Reuters.930.620

© REUTERS

Montebourg les conforte. Dans le dernier classement Ifop des personnalités politiques pour Paris Match, Arnaud Montebourg voit sa cote de popularité progresser de 9 points. Le ministre du Redressement productif revigore ainsi la gauche de la gauche sur les attentes des Français.

 Un colloque, et après ? Les propositions avancées lors de ce colloque, seront rendues publiques la semaine prochaine et seront transmises à François Hollande et au gouvernement Ayrault.