Les frondeurs de l’UMP

  • A
  • A
Les frondeurs de l’UMP
Partagez sur :

Mediapart a établi un classement des députés les plus indisciplinés à partir des votes effectués depuis octobre 2008.

Qui sont les députés UMP les plus indisciplinés ? Pour le savoir, lemédia en ligne Mediaparta épluché tous les votes effectués par les 310 élus de la majorité à l’Assemblée nationale depuis octobre 2008. A la clé : un classement qui montre que les plus vindicatifs dans le discours ne sont pas forcément les plus frondeurs au moment de voter.

Avec 4 votes contre des textes présentés par son propre camp, le député UMP du Nord Christian Vanneste arrive en première position. "La majorité est là pour voter. Elle est d’ailleurs surveillée par toute une nuée d’apparatchiks qui envoient des mails, des SMS. Non, ça va bien quoi", s'est-il défendu sur Europe 1.

Christian Vanneste est suivi par Lucien Degauchy, l’élu de l’Oise, et par Hervé Mariton, député de la Drôme. Qui se défend de faire de l’opposition systématique : "Ce n’est pas une course que j’avais décidé de faire", explique celui qui se définit "comme un homme libre".

Hadopi, audiovisuel public, travail le dimanche : les voix de Jacques Le Guen, député du Finistère, Georges Tron, élu dans l’Essonne, ou du villepiniste Jean-Pierre Grand ont souvent porté. Pourtant, dans le classement, ces députés ne sont pas parmi ceux qui ont dit le plus souvent "non". Le chiraquien François Baroin ne figure, quant à lui, même pas dans la liste.

> Une session parlementaire marquée par des camouflets