Les Français pour une fusion du PS avec d'autres partis

  • A
  • A
Les Français pour une fusion du PS avec d'autres partis
Partagez sur :

Une majorité de Français - 54% - se disent favorables à une fusion du PS avec d'autres partis pour créer un grand parti de gauche.

Après leur échec aux élections européennes, un grand parti de gauche serait-il la solution pour les socialistes? C’est en tout cas ce que semblent penser un majorité de Français, selon un sondage Ifop pour Sud-Ouest dimanche.

20% des personnes interrogées se disent "tout à fait" favorables à l'hypothèse d'un tel regroupement, et 34% "plutôt" favorables. 43% sont d'un avis inverse, dont 24% résolument contre. 3% ne se prononcent pas.

Les sympathisants de gauche (sous-catégorie de l'échantillon sondé) sont encore plus massivement favorables à la création d'un grand parti regroupant les gauches: 77% pour les sympathisants du PCF, 71% pour ceux du PS, 61% pour ceux des Verts.

Mais la réalité est plus complexe. L'anecdocte est rapportée malicieusement par l'Elysée. Nicolas Sarkozy voulait recevoir en même temps Marie-George Buffet et Jean-Luc Mélenchon, les deux têtes d'affiche du Front de gauche, mais la candidate communiste a refusé immédiatement et le chef de l'Etat les a reçus séparément.

Ces premières querelles d'égos post-électorales illustrent la difficulté de mettre en place le Front de gauche. Pour Jean-Luc Mélenchon, il n'y a cependant pas de doute : " il s'agit de s'entendre dans la durée. Le Front de gauche est le point de départ d'une nouvelle majorité politique dans le pays."

Jean-Luc Mélenchon a réussi son pari en devançant Oliver Besancenot aux européennes et en envoyant quelques élus au Parlement européen. Médiatiquement, il est le numéro un du Front de gauche. Les explications de Karim Rissouli.