Les écolos en quête "d'utopie réaliste"

  • A
  • A
Les écolos en quête "d'utopie réaliste"
@ MAXPPP
Partagez sur :

Leaders et sympathisants étaient réunis samedi à travers le pays pour penser l'avenir du mouvement.

"Tenter d'inventer autre chose", bâtir avec du sang neuf une "utopie réaliste": leaders et sympathisants d'Europe Ecologie (EE), Verts, non-Verts, "divers", ont réfléchi toute la journée samedi à la manière de poursuivre sur la lancée de leurs récents succès électoraux. Au total, 19 réunions étaient programmées à travers le pays.

Les principaux chefs de file ont débattu "avec l'espoir de construire une alternance politique", animée d'un "sentiment de révolte contre l'injustice", selon Eva Joly, d'Europe Ecologie, de plus en plus pressentie pour être candidate à la présidentielle. Daniel Cohn-Bendit, lui, a parlé de "désir d'utopie". "Les désirs, ça nous fait avancer", a-t-il dit, avant d'évoquer l'importance du "parler vrai", de la "transparence". "On a déclenché une dynamique politique qu'on ne maîtrise plus tout à fait", a-t-il reconnu.

Pour "la meilleure forme d'organisation"

Les écologistes, à l'image du leader de mai 68 qui parle d'une "utopie réaliste", cherchent à concrétiser leurs succès électoraux et à être crédibles. Puis à faire de la politique : selon Daniel Cohn-Bendit, il faut construire "la meilleure forme d'organisation" pour les "accords sur des législatives, la présidentielle". Cécile Duflot lui emboîte le pas : il faut "avoir une utopie, un projet" car il y a situation de "désespérance" et "notre responsabilité est extrêmement importante".

Dès lors, comment structurer toute la mouvance écologiste ? Les Verts, Europe Ecologie et d'autres plus petites structures politiques occupent le terrain, reste à savoir s'il doivent fusionner, construire un parti commun ou continuer chacun de leur côté. Les deux leaders avaient scellé leurs retrouvailles vendredi et exprimé états d'âme et réflexions sur l'avenir du mouvement. Fusion ou dissolution des Verts dans EE ? "C'est une angoisse qui existe", avait résumé le leader de mai 68. La question, samedi, n'a pas encore été tranchée.

REAGISSEZ - Les Verts et Europe Ecologie doivent-ils fusionner ?