Les écolos bientôt au gouvernement ?

  • A
  • A
Les écolos bientôt au gouvernement ?
Duflot : encore "aucune certitude" sur des ministres écologistes@ REUTERS
Partagez sur :

Les cadres d'EELV se sont prononcés à 75% pour une éventuelle participation au gouvernement.

Oui à 83%. Les responsables d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV) ont décidé, mardi, de participer au futur gouvernement, si jamais François Hollande faisait appel à eux. Les 200 délégués du Conseil fédéral d'EELV - réunis depuis lundi à Créteil - ont pris cette décision en procédant à un vote interne, auquel ils ont répondu très massivement "oui". 

La patronne d'EELV, Cécile Duflot a communiqué ces résultats sur le site Twitter. Plutôt dans la matinée, elle avait exhorté ses troupes à voter dans ce sens. 

Un score sans appel 

"Le gouvernement qui vient, la majorité qui vient, doit être celle de l'audace, du changement, nous devons faire ce pari et passer clairement à une écologie de l'action et de la responsabilité", avec l'idée de "transformer le pouvoir", a expliqué, plus tôt dans la matinée, Cécile Duflot.

Qui postule ? 

La secrétaire nationale du parti qui pourrait devenir ministre, a également souligné lors de ce discours que la "fierté des écologistes à avoir apporté leur pierre" à la victoire car "51,6% (le score de François Hollande) moins 2,3% (score d'Eva Joly), ça ne fait pas 50%".

Sans ministres EELV, "les écologistes aboieront et la caravane du productivisme continuera son chemin comme si de rien n'était", a également estimé l'ex-candidate Eva Joly, qui aimerait, elle-aussi, sa place au gouvernement malgré son score de 2,3% du premier tour. 

Quid de la volonté de Hollande 

Reste un hic : François Hollande n'a toujours pas dit ouvertement s'il souhaitait ou non des ministres écologistes dans son gouvernement. Et ne devrait pas le faire avant le 15 mai, date à laquelle il devrait nommer son Premier ministre. 

Il n'y a "aucune certitude, au moment où je parle, de l'entrée" dans le gouvernement de ministres écologistes, a admis Cécile Duflot. Mais, "il y a une disponibilité des écologistes"...