09/11/2017 - 08h14

Les députés En Marche! veulent une résolution sur les symboles européens

© PATRICK KOVARIK / POOL / AFP

Les députés LREM vont présenter le 27 novembre une proposition de résolution "visant à promouvoir les symboles de l’Union européenne". Drapeau, hymne, monnaie, journée de l’Europe, autant de signes que la France devrait arborer avec fierté selon ce texte. "C'est en effet pour redonner corps au projet européen, contre ceux qui entendent rejeter l'Union européenne et ses représentations, que le président de la République a souhaité que la France s'associe à la déclaration n°52 [du Traité de Lisbonne, ndlr] qui en reconnait les symboles", peut-on notamment lire dans le texte que s'est procuré Europe 1.

Le parti de l'Europe. On savait que la présence du drapeau européen dans l’hémicycle incommodait le regard de Jean-Luc Mélenchon. LREM lui répond : non seulement on va le garder mais on va en faire fleurir partout où c’est possible. Les députés de la majorité souhaitent également faire retentir l'hymne européen, tiré de l’Ode à la Joie de Ludwig van Beethoven, à la moindre occasion ou encore organiser de grandes célébrations tous les 9 mai, pour la journée de l’Europe. Avec cette proposition de résolution, les macronistes ont deux objectifs : endosser une fois encore le rôle du parti de l’Europe, donc dans l’esprit des marcheurs, celui de l’ouverture.

Les graines de la discorde. Le second objectif est plus politique et tactique. Avec ce texte, anodin au premier abord, ils espèrent plonger les autres partis dans un débat houleux au sein de l’Assemblée nationale. Les stratèges d’En Marche! anticipent avec gourmandise les discussions que leur résolution va déclencher au sein des vieilles formations. Les groupes vont devoir se positionner, et certains non sans mal. Les socialistes n’ont jamais résorbé la fracture de 2005 autour du projet de Constitution européenne.  

Mais en Marche! espère aussi des discussions saignantes du côté de la droite. Que faire ? Voter pour ou contre l’Europe ? Le groupe Les Républicains risque de se fracturer. Les marcheurs voient ici l’occasion de donner à tous un avant-goût de la prochaine échéance électorale, à savoir les européennes de 2019.

Le texte intégral de la proposition de résolution :

   mickael_1.frison_09-11-2017_07-13-49 by Europe1fr on Scribd