Les départements ne sont pas près de disparaître

  • A
  • A
Les départements ne sont pas près de disparaître
@ AFP
Partagez sur :

INFO E1 - L'idée de supprimer les départements est abandonnée. La réforme territoriale leur conserve même beaucoup de compétences.

"Les conseils généraux ont vécu", assurait François Hollande en janvier 2014. En avril dernier, lors de son discours de politique générale, Manuel Valls indiquait également sa volonté de voir disparaître les départements. Pourtant, selon les informations d'Europe 1, c'est bien une volte-face qu'opère l'exécutif.

Un sujet pour 2017. Mardi après-midi, les députés vont en effet voter le texte final de la réforme territoriale. Et les départements ont de beaux jours devant eux. L'idée de les supprimer "est abandonnée" a même confié le Premier ministre aux parlementaires. Selon l'Elysée, ce sera un sujet de la campagne présidentielle de 2017. Selon les informations d'Europe 1, le texte adopté ne contient en effet pas de notion de suppression, ni des départements, ni des conseils généraux. Au contraire : il fixe leur nouvelles compétences. Et il y en a encore beaucoup.

Les départements perdent 4 milliards… au lieu de 14. Le texte proposé par le gouvernement prévoyait de confier la gestion des collèges, des transports ou encore des routes aux régions. Au final, seuls les transports iront aux conseils régionaux. Les aides sociales, comme le RSA ou l'aide aux handicapés, restent également dans le giron départemental. Un chiffre illustre parfaitement cette volte-face : le gouvernement prévoyait de transférer en région l'équivalent de 14 milliards d'euros de compétences. Au final, les départements n'en perdront que quatre.  

"Il a fallu céder". Le gouvernement tire donc un trait sur une riche source d'économies d'argent public. Et il risque de s'attirer les foudres de l'Union européenne. Ce qui explique ce renoncement ? Un rapport de force avec les élus, que l'exécutif a perdu. "On s'est mangés une levée de boucliers", confie un conseiller, "même une volée de bois vers, il a fallu céder".   

>> LIRE AUSSI - Combien gagne un conseiller départemental ?

>> LIRE AUSSI - Cinq chiffres à connaître sur les élections départementales

>> LIRE AUSSI - Cinq choses à savoir sur les élections départementales