Les coulisses du "off" de Sarkozy

  • A
  • A
Les coulisses du "off" de Sarkozy
@ REUTERS
Partagez sur :

A Cayenne, le président a fait de vraies confidences aux journalistes. Non sans arrière-pensées.

Jamais Nicolas Sarkozy ne s’était autant confié. La scène se déroule à Cayenne, samedi soir, dans la résidence du préfet de Guyane. La vingtaine de journalistes politiques, dont Ludovic Fau du service politique d’Europe 1, qui "couvrent" le voyage présidentiel en Guyane, sont conviés à  partager un apéritif avec le chef de l’Etat. Finalement, trois tables sont dressées pour un dîner "informel" avec le président.

Pendant près de 2h30, Nicolas Sarkozy s’est livré comme jamais depuis le début de son quinquennat, évoquant pour la première fois l’hypothèse de sa défaite. "En cas d'échec, j'arrête la politique. Vous n'entendrez plus parler de moi si je suis battu", confie le président.

De vraies confidences, une fausse improvisation

Au cours de ce même dîner informel, Nicolas Sarkozy a évoqué d’autres sujets très personnels, la difficulté de la fonction présidentielle, à laquelle il s’attendait, son divorce avec Cécilia Sarkozy ou encore sa rencontre avec Carla Bruni, "qui n’entraient pas dans ses plans".

Des confidences qui étaient censées rester "off". Nicolas Sarkozy avait en effet fait cette demande à la presse tout en sachant mieux que quiconque qu'il n'y a pas de "off" possible, en présence de 20 journalistes. 

Cette scène a-t-elle été habilement improvisée par Nicolas Sarkozy ? Lui qu’on décrit comme fébrile, aurait voulu montrer, au contraire, qu’il n’avait jamais été aussi serein, lucide et authentique. De vraies confidences, donc, une fausse improvisation. Et un objectif : remobiliser son électorat.