Les agriculteurs chez Le Foll : une visite surprise qui interroge

  • A
  • A
Les agriculteurs chez Le Foll : une visite surprise qui interroge
Le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll interpellé dimanche soir à son domicile par des agriculteurs@ AFP
Partagez sur :

Des agriculteurs en colère se sont rendus dimanche soir au domicile du ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll. Qu’en est-il de la sécurité des membres du gouvernement ?

Imaginez un ministre contraint de sortir de chez lui alors que sous ses fenêtres une poignée de manifestants est venue crier son ras-le-bol. C'est précisément ce qui est arrivé à Stéphane Le Foll dimanche soir. Le ministre de l'Agriculture n'était pas en pyjama mais en bleu de chemise et polaire sans manches lorsqu'une trentaine d'agriculteurs sont venus frapper à son domicile du Mans. Celui qui est aussi porte-parole du gouvernement a alors engagé une conversation tendue avec ces derniers. Une intrusion qui pose question : quelle protection pour les membres du gouvernement, à l’heure de l’état d’urgence ?

lefoll1280

Que s’est-il passé chez Stéphane Le Foll ? Vers 20 heures, une trentaine d’agriculteurs se rendent au domicile de Stéphane Le Foll au Mans. Venus avec une petite dizaine de tracteurs, ces derniers tendent une bâche sur la haie du jardin du ministre portant l’inscription : "Nous sommes comme nos vaches : sur la paille". Le ministre ouvre alors le portail de son jardin et engage la conversation durant plus d’une heure. Le ton est assez tendu, même si aucun dérapage physique ou verbal n’a lieu.



Cette visite impromptue se finalement conclut par une poignée de main amicale, comme le montre une vidéo de Ouest France. Mais, que se serait-il passé si les agriculteurs avaient été plus véhéments ? S’ils avaient déversé du fumier dans son jardin ou s’ils avaient bousculé le ministre ? Contacté par Europe 1, le ministère de l’Agriculture se veut rassurant et affirme que "la sécurité du ministre était assurée et qu’à partir du moment où les agriculteurs étaient là, les services de police sont arrivées très vite sur place".

Les consignes très strictes de Manuel Valls. La protection des ministres est en tout cas une question prioritaire. Selon Le Parisien, Manuel Valls a été très clair lors d’une réunion jeudi dernier à Matignon. "Vous n’êtes pas seulement ministres du lundi au vendredi, mais tout le temps, week-end compris", leur a-t-il lancé. La consigne est stricte : "interdit de sortir sans être accompagné par un officier de sécurité", révèle à l’hebdomadaire un participant. Une consigne qui s’adresse notamment aux nouveaux secrétaires d’Etat puisque les ministres ont l’habitude d’être suivis par un ou plusieurs fonctionnaires du SDLP (le service de la protection du ministère de l’Intérieur). Le ministre de l’Intérieur, le président de la République et le Premier ministre disposent eux "d’un important et permanent dispositif de sécurité", explique-t-on Place Beauvau.

"Le risque d’attentat terroriste n’est pas forcément en cause, mais c’est plutôt l’agitation sociale", notait dans Le Parisien un responsable de cabinet. Et le journal d’expliquer qu’il n’est "pas question par exemple qu’un membre du gouvernement, de retour dans sa circonscription, se retrouve pris à partie par des manifestants en colère ou se retrouve avec un tas de fumier déposé devant chez lui par des agriculteurs mécontents". Exactement ce qui s’est passé avec Stéphane Le Foll dimanche soir.

Que change l'état d'urgence ? Selon une source policière contactée par Europe1, il n'y a pas de différence fondamentale avec l'instauration de l'état d'urgence. La protection reste en effet dimensionnée par rapport à la symbolique et la menace éventuelle pour le ministre. D'après cette source, pour les résidences secondaires ou hors de Paris, des patrouilles de police ou de gendarmerie peuvent être organisées mais il est délicat de placer des gardes statiques, très gourmandes en hommes. Enfin, certains ministres refuseraient la protection du service du SDLP durant le week-end. Mais avec les consignes de Manuel Valls, cela devrait changer.