Lepage dénonce l’"agression un peu minable" de Cohn-Bendit

  • A
  • A
Lepage dénonce l’"agression un peu minable" de Cohn-Bendit
Partagez sur :

Corinne Lepage, tête de liste du MoDem dans le nord-ouest pour les européennes, a récusé jeudi les affirmations de Daniel Cohn-Bendit, selon lequel elle n'aurait pas rejoint Europe-Ecologie parce qu'elle souhaitait être ministre.

L’attaque était venue de la tête de liste parisienne d’Europe-Ecologie, Daniel Cohn-Bendit, qui avait affirmé que Corinne Lepage n'avait pas voulu les rejoindre car elle préférait « la possibilité de devenir ministre si (François) Bayrou devient président (en 2012)".

"Je ne sais pas s'il dit cela parce que lui est frustré de ne jamais avoir été ministre, mais moi ça n'a jamais été ma règle de conduite dans la vie", a déclaré l'ancienne ministre de l'Environnement, qui a vu dans ces propos une "agression un peu minable". "Quand Nicolas Sarkozy m'a demandé d'être ministre en 2007, j'ai refusé", a ajouté la vice-présidente du Mouvement Démocrate (MoDem).

Corinne Lepage a expliqué avoir refusé de rejoindre Europe-Ecologie parce qu'elle jugeait que "l'attelage avec José Bové ne donnait pas une vision cohérente des solutions".

"La deuxième raison, c'est que quand j'ai posé à Daniel Cohn-Bendit la question de savoir, "mais après on fait quoi?" il m'a répondu "rien"". Or "je suis dans une construction d'un projet à moyen et long terme, pas dans un one-shot", a-t-elle dit. "J'ai toujours dit que je souhaitais que le MoDem devienne le parti du développement soutenable, et c'est à cela que je m'accroche".