Lemas, un vieil ami à l'Elysée

  • A
  • A
Lemas, un vieil ami à l'Elysée
@ MAXPPP
Partagez sur :

Pierre-René Lemas fut camarade de promotion de François Hollande à l'ENA.

Sans surprise, le poste de secrétaire général de l'Elysée a été attribué, mardi à Pierre-René Lemas, haut fonctionnaire et ancien directeur de cabinet du président du Sénat, Jean-Pierre Bel, a annoncé l'Elysée dans un communiqué.

A l'instar de Michel Sapin et de Ségolène Royal, Pierre-René Lemas a étudié aux côtés du chef de l'Etat au sein de la promotion Voltaire de l'ENA, l’Ecole nationale d'administration.

Un ancien de la promotion Voltaire

Agé de 61 ans, Pierre-René Lemas occupait donc depuis octobre 2011, après le basculement historique du Sénat à gauche, les fonctions de directeur de cabinet du président socialiste du Sénat Jean-Pierre Bel. Spécialiste de la décentralisation, il a travaillé dans de nombreux cabinets ministériels, notamment auprès de Gaston Defferre et Pierre Joxe à l'Intérieur. Il fut également préfet de Corse, de l'Aisne et de la Moselle. C'est lui qui devait annoncer dans l'après-midi le nom du Premier Premier ministre de François Hollande.

Lemas sera notamment secondé par Nicolas Revel et le banquier et inspecteur des finances Emmanuel Macron. A 34 ans, cet ancien assistant du philosophe Paul Ricœur, lui aussi énarque, est passé par Bercy en 2007 et a participé à la commission Attali, installée par Nicolas Sarkozy pour "libérer la croissance".

Aquilino Morelle, conseiller politique de Hollande 

Auteur des discours de François Hollande durant la campagne présidentiellet, Aquilino Morelle a, lui, été nommé conseiller politique du président. Fils d'immigrés espagnols à l'ascension sociale et politique fulgurante, il fut plume de Lionel Jospin à Matignon de 1997 à 2002. Ce brillant énarque avait dirigé la campagne d'Arnaud Montebourg durant la primaire d'investiture socialiste.

Auteur d'un rapport sur le sang contaminé et du rapport sur le Mediator en 2011, "cet énarque médecin" a échoué dans toutes ses tentatives pour se faire élire.

Voici le communiqué de l'Elysée

elysee