L'Élysée veut prolonger l'état d'urgence jusqu'au 1er novembre

  • A
  • A
L'Élysée veut prolonger l'état d'urgence jusqu'au 1er novembre
L'Élysée souhaite que le Parlement vote la prolongation de l'état d'urgence jusqu'au 1er novembre.@ CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Partagez sur :

Emmanuel Macron a décidé de soumettre au Parlement une prolongation de l'état d'urgence jusqu'au 1er novembre.

Emmanuel Macron demandera au Parlement la prolongation de l'état d'urgence, qui devait arriver à échéance le 15 juillet, jusqu'au 1er novembre et veut une nouvelle loi pour lutter contre la "menace terroriste", a annoncé mercredi l'Élysée dans un communiqué. 

Un texte "dans les prochaines semaines". "Le président de la République a décidé que le Parlement serait saisi d'une prolongation de l'état d'urgence jusqu'au 1er novembre" et souhaite "dans les prochaines semaines" un "texte législatif" pour renforcer "la sécurité face à la menace terroriste hors état d'urgence", a déclaré la présidence à l'issue du deuxième Conseil de défense du quinquennat Macron. "Le Président de la République a demandé au gouvernement de proposer des mesures de renforcement de la sécurité face à la menace terroriste hors état d'urgence afin qu'un texte législatif soit préparé dans les prochaines semaines", ajoute la présidence. 

"Pour concrétiser ses engagements", Emmanuel Macron a également "donné des instructions pour la mise en place du centre de coordination des services engagés dans la lutte contre le terrorisme, dont l'organisation sera arrêtée, sous son autorité, par le Conseil de défense et de sécurité d'ici au 7 juin", poursuit la présidence.