Législatives : Valls en difficulté dans son fief d'Evry, selon un sondage

  • A
  • A
Législatives : Valls en difficulté dans son fief d'Evry, selon un sondage
La candidate de la France insoumise serait à égalité au second tour avec Manuel Valls, selon un sondage.@ PHILIPPE LOPEZ / AFP
Partagez sur :

L'ex-Premier ministre ferait jeu égal au second tour avec la candidate de la France insoumise.

Farida Amrani, candidate de la France insoumise pour les législatives, semble mettre en difficulté l'ex-Premier ministre Manuel Valls dans la première circonscription de l'Essonne, à Evry et Corbeil-Essonnes, selon un sondage Ifop-Fiducial* pour le Journal du Dimanche et Sud Radio

Sans étiquette. Alors que le PS, tout comme la République en Marche!, ont décidé de laisser le champ libre à l'ex-Premier ministre en ne présentant pas de candidat face à lui, le second tour pourrait s'avérer délicat pour Manuel Valls, qui se présente sans étiquette.

Bon report de voix pour Farida Amrani. Le 11 juin prochain, le sondage donne Manuel Valls en tête avec 30% d'intentions de vote, contre 26% pour Farida Amrani. Mais pour le second tour, le 18 juin, le sondage les donne à une égalité parfaite avec 50% d'intentions de vote pour chacun d'eux. La candidate de la France insoumise bénéficierait d'une bonne dynamique de report de voix de la part du PCF, et d'environ un tiers des voix de la droite, relève le JDD. "Le risque du 'tout sauf Valls existe", a d'ailleurs déclaré au JDD Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l’Ifop. Et ce alors que depuis 2002, Manuel Valls l'a toujours emporté dans cette circonscription de l'Essonne.

*Cette enquête a été menée auprès d’un échantillon de 605 personnes inscrites sur les listes électorales, extrait d’un échantillon de 802 personnes, représentatif de la population de la 1re circonscription de l’Essonne. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée). Les résultats de cette enquête doivent être interprétés comme une indication significative de l’état des rapports de force actuels dans la perspective du prochain scrutin législatif dans la 1re circonscription de l’Essonne. En aucun cas, ils ne constituent un élément prédictif des résultats le jour du vote.