Législatives : les 12 infographies pour comprendre le second tour

Partagez sur :

La République en marche! a obtenu la majorité absolue et disposera de 350 sièges à l'Assemblée nationale mais l'abstention a atteint un niveau record lors du second tour des législatives. Le point en images.

EN IMAGES

Les élections législatives 2017 ont rendu leur verdict, après le second tour, dimanche. Comme attendu, Emmanuel Macron a gagné son pari. La République en marche! a obtenu la majorité absolue et comptera 350 députés à l'Assemblée nationale. Jamais un groupe centriste n'avait obtenu autant de sièges dans l'hémicycle sous la Vème République.

La droite, principale opposition. La principale force d'opposition sera à droite, avec Les Républicains et leurs alliés (UDI et divers droite), qui comptent 137 députés, soit près de 60 de moins que lors du dernier mandat (196). Le Parti socialiste, de son côté, subit une véritable claque. Seulement 29 députés socialistes siégeront à l'Assemblée contre 295 lors du dernier quinquennat. Ils n'ont jamais été si peu nombreux au cours de la Vème République. Précédemment, c'est en 1948 que le nombre de députés socialistes avait été le plus faible (47).

L'abstention, grande gagnante des élections. Mais le grand vainqueur de ces élections, c'est l'abstention, qui a atteint un niveau record avec 57,4%. Le précédent record datait de 2012 avec 44,6%. Par conséquent, la participation n'a jamais été aussi faible : 42% à 43%. Dans les chiffres, cela donne 26 millions d'abstentionnistes. Pour mieux illustrer cette donnée, la majorité (REM + MoDem) a obtenu 8,8 millions de voix, soit près de trois fois moins. Assez loin derrière, le principal groupe d'opposition (LR + UDI + DVD) a récolté 4,9 millions de suffrages.

Plus de femmes que jamais à l'Assemblée. Par ailleurs, si le gouvernement est presque paritaire (onze femmes, douze hommes), les femmes seront également bien représentées dans l'hémicycle. Elles seront 223, soit 39%. En 1958, elles n'étaient que huit (1,4%). Si ce chiffre a stagné jusqu'en 1978, il n'a cessé d'augmenter depuis, notamment depuis le début des années 2000. Pour la première fois dans l'histoire de la Vème République, plus de 30% des sièges de l'Assemblée seront occupés par des femmes.