Législatives : Richard Ferrand en campagne malgré tout

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Richard Ferrand était de retour vendredi soir dans la sixième circonscription du Finistère où il est candidat aux législatives, malgré l'enquête préliminaire ouverte par le parquet de Brest dont il fait l'objet.

REPORTAGE

A huit jours du premier tour des élections législatives, Richard Ferrand n'abdique pas. Bien au contraire. Malgré l'enquête préliminaire dont il fait l'objet, le ministre de la Cohésion des territoires était en campagne vendredi, dans la sixième circonscription du Finistère, où il est candidat. Dans la soirée, il a tenu une réunion publique dans la commune de Telgruc-sur-Mer.

"J'ai confiance en la justice." Sur ses terres, le candidat de La République en marche! veut se concentrer uniquement sur sa campagne et veut croire que l'ouverture de cette enquête va lui permettre de sortir de ses affaires la tête haute. "La justice en France est souveraine. Et moi, j'ai confiance en la justice, explique-t-il. Je compte sur le travail qui va être fait pour éclairer les choses qui ont été dites et écrites ici ou là."

Pas interpellé sur les affaires. La petite salle municipale avait fait le plein au moment d'accueillir Richard Ferrand. La presse a été invitée à sortir pour permettre au candidat d'échanger librement avec les personnes présentes. Dans ce huis-clos, l'affaire Ferrand n'est pas abordée. Pas une question des électeurs.

"Ils lui font confiance." Pour le maire de la commune, Dominique Le Pennec, c'est la preuve que les soutiens ne faiblissent pas. Dans le cas contraire, les auditeurs ne se seraient pas gênés pour interpeller Richard Ferrand sur la question : "Tout le monde le connaît. Les gens posent la question à Richard Ferrand, ils ne posent pas la question au ministre. S'ils ont envie de lui poser la question qui tue, ils la posent. Sauf que ce soir (vendredi), il n'y en a pas eu. Ils lui font confiance."

"Ça n'envoie pas un bon signal." Si la salle était quasiment acquise à la cause de Ferrand, certains s'étaient déplacés pour l'entendre se défendre face à ces mises en cause. Ils sont repartis bredouille. "Je n'ai pas de réponse. Ça n'envoie pas un bon signal je trouve. Je trouve que ce serait mieux qu'il parte mais bon...", explique l'un d'eux. Samedi, la campagne se poursuit pour Richard Ferrand. Il passe la journée à Ouessant, loin des turpitudes du continent.

EN DIRECT : le 1er tour des élections législatives 2017, le 11 juin sur europe1.fr