Législatives : raz-de-marée pour En Marche! au premier tour chez les Français de l’étranger

  • A
  • A
Législatives : raz-de-marée pour En Marche! au premier tour chez les Français de l’étranger
À Londres et en Europe du Nord, les électeurs ont surtout voté pour les candidats LREM au premier tour.@ AFP
Partagez sur :

À une semaine du premier tour en métropole, les Français de l’étranger ont majoritairement voté pour des candidats de La République en marche!.

Les quelques résultats parvenus lundi soir donnent-ils une indication de la recomposition politique pressentie au niveau national pour ces législatives ? Toujours est-il que le parti du président Emmanuel Macron, La République en marche!, réalise une percée lors de ce scrutin anticipé, se qualifiant au second tour dans chacune des onze circonscriptions de l’étranger. Les candidats pro-Macron arrivent même en tête dans dix circonscriptions, seule la première place de la 9ème circonscription (une partie de l’Afrique) revenant à Leila Aïchi, à qui l’investiture LREM avait été retirée.

Les sortants très mal partis. Face à eux, les candidats sortants des autres partis sont logiquement en ballottage défavorable, comme Frédéric Lefebvre, sortant LR en Amérique du Nord (1ère circonscription) et largement devancé par son adversaire LREM Roland Lescure (57,53% contre 14,53%). Idem en Amérique du Sud (2ème circonscription), où la candidate macroniste Paula Forteza est bien partie face au sortant EELV Sergio Coronado, avec 43,17% contre 23,61%. L'ex-secrétaire d'État PS Axelle Lemaire, candidate en Europe du Nord (3ème circonscription) réalise ainsi 9,83%, très loin derrière Alexander Holroyd (57,8%) le candidat REM, avec près de 80% d'abstention.

Plus de 50% dans sept circonscriptions. Dans sept circonscriptions sur onze, les candidats LREM parviennent à franchir la barre des 50%. C’est le cas pour Amal Amélia Lakrafi dans le sud de l’Afrique (60,08%), Pieyre-Alexandre Anglade au Benelux (52,27%) ou encore Joachim Son-Forget en Suisse et au Liechtenstein (63,55%).

Très faible participation. Dès lors, pourquoi ces candidats doivent-ils passer par un second tour si la majorité des votants les ont choisis dès le premier tour ? Pour être élu dès le premier tour, il faut en effet disposer de 50% des voix, mais aussi rassembler au moins 25% des inscrits. Ce qui n’arrive à aucun candidat : la participation est très faible dans l’ensemble des circonscriptions. Elle est ainsi de 19,54% dans le sud de l’Afrique et de 9,4% en Europe de l’Est et du Sud. Elle ne dépasse pas 27,62% en Asie, dans la 11ème circonscription.

Deuxième tour en même temps qu’en France. Près de 1,3 million de Français de l'étranger étaient appelés aux urnes samedi et dimanche pour le premier tour de ces élections législatives. Le second tour se tiendra dans ces circonscriptions, dont certaines sont très étendues, les 16 et 17 juin, en même temps qu'en France.

EN DIRECT : le 1er tour des élections législatives 2017, le 11 juin sur europe1.fr