Législatives : les trois candidats de la majorité locale en tête au premier tour en Polynésie

  • A
  • A
Législatives : les trois candidats de la majorité locale en tête au premier tour en Polynésie
Maïna Sage est arrivée largement en tête dans la première circonscription polynésienne.@ AFP
Partagez sur :

S'ils l'emportent, ces candidats comptent siéger avec le mouvement du président de la République à l'Assemblée Nationale. 

Les trois candidats de la majorité locale, soutiens de la République en marche, ont dominé samedi (dimanche en métropole) le premier tour des élections législatives en Polynésie française, selon les résultats provisoires communiqués par le haut-commissariat de cette collectivité d'outre-mer. S'ils l'emportent, ces candidats, Maina Sage, Nicole Sanquer et Patrick Howell, comptent siéger avec le mouvement du président de la République Emmanuel Macron à l'Assemblée Nationale, même s'ils n'étaient pas investis par ce parti au premier tour. 

Un duel de partis autonomistes. Maina Sage, seule députée sortante (UDI) à se représenter, arrive largement en tête dans la première circonscription polynésienne, avec 45,94% face à un proche de Gaston Flosse, Moana Greig (26,02%). Dans la deuxième circonscription, la ministre de l'Education d'Edouard Fritch, Nicole Sanquer (37,61%), devance une autre proche de Gaston Flosse, Teura Iriti (24,06%). Dans ces deux circonscriptions, il y aura donc un duel entre les deux principaux partis autonomistes locaux au second tour.

Une faible participation. En revanche, dans la troisième circonscription, le parti indépendantiste d'Oscar Temaru parvient à qualifier son candidat, Moetai Brotherson (30,11%), arrivé 2e du premier tour devant celui de Gaston Flosse, Vincent Dubois (27,57%). Moetai Brotherson affrontera le candidat d'Edouard Fritch, Patrick Howell (33,40%) au second tour. La faible participation (entre 41 et 43,5% selon les circonscriptions) n'a pas permis de triangulaires, car un candidat doit réunir 12,5% des inscrits pour se qualifier s'il est troisième.

Les deux tours des législatives sont espacés de deux semaines en Polynésie française pour permettre l'acheminement de la propagande électorale dans les îles isolées. C'est pourquoi les Polynésiens votent une semaine avant les métropolitains au premier tour.

EN DIRECT : le 1er tour des élections législatives 2017, le 11 juin sur europe1.fr