Législatives : Tony Parker soutient Vallaud-Belkacem, Collomb inquiet de l'affaire Ferrand

  • A
  • A
Législatives : Tony Parker soutient Vallaud-Belkacem, Collomb inquiet de l'affaire Ferrand
Tony Parker, Najat Vallaud-Belkacem et Gérard Collomb. @ Montage via AFP et Twitter
Partagez sur :

Si Gérard Collomb s'inquiète des retombées de l'affaire Richard Ferrand, Najat Vallaud-Belkacem a reçu mardi le soutien du basketteur Tony Parker.

L'OEIL DES LÉGISLATIVES

Duels attendus, histoires décalées, déclarations fracassantes… Avec "L'œil des législatives", suivez chaque jour sur Europe1.fr le meilleur de la campagne.

#Le soutien du jour : Najat Vallaud-Belkacem "candidate de cœur" de Tony Parker

Malmenée dans les sondages sur la 6ème circonscription du Rhône, à Villeurbanne, Najat Vallaud-Belkacem a reçu un soutien de poids de la part de Tony Parker, président du club de basket local, l'ASVEL. Et n'a pas hésité à l'afficher sur les réseaux sociaux. Sur son site, "NVB" fait aussi figurer un petit mot du quadruple champion NBA : "Najat, que je connais depuis longtemps, est ma candidate de cœur. Elle est la députée dont Villeurbanne a besoin pour aller plus haut et jouer collectif".



#La pause Lab : Collomb inquiet de l'impact de l'affaire Ferrand

L'affaire Ferrand n'en finit pas de causer des remous dans le camp de la République en Marche!. Alors que le ministre de la Cohésion des territoires a été conforté mardi soir par son Premier ministre Édouard Philippe, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb craint selon le Canard enchaîné que la polémique ne leur coûte de précieux points aux législatives. Pour cet autre macroniste de la première heure, les déboires de Richard Ferrand pourraient avoir le même effet que la TVA sociale évoquée par Borloo avant les législatives de 2007, comme l'explique Le Lab.

#La très mauvaise excuse du jour : un candidat LR invente le décès de sa mère

Mercredi 24 mai, Sébastien Ginet avait du retard à son rendez-vous avec des journalistes. Pour éviter la remontée de bretelles, le candidat LR de la 2ème circonscription des Alpes-de-Haute-Provence a jugé bon d'avancer que sa mère était décédée après un cancer. Sur le coup, cette excuse macabre a marché, mais le pot-aux-roses a vite été découvert (sa mère est en très bonne santé). Le président de son comité de soutien, Daniel Spagnou a depuis quitté le navire : "Les erreurs de jeunesse sont certes parfois pardonnables, mais devant ce mensonge plus que regrettable et que je ne peux cautionner, je me vois dans l'obligation, et à regrets, de ne plus participer à la campagne de Sébastien Ginet." Ce dernier s'est depuis confondu en excuses, parlant d'un "écart de langage" pour justifier son erreur.

#Le clash du jour : traité de "petit crétin" par Lalanne, Dieudonné porte plainte

Avec la présence de l'ancien Premier ministre Manuel Valls, de l'humoriste controversé Dieudonné et du chanteur Francis Lalanne (suppléant), l'affrontement de la 1ère circonscription de l'Essonne (Évry et Corbeil-Essonnes) se retrouve sous les projecteurs. Et les deux derniers ont décidé de tendre un peu plus la compétition. Sur la radio Airshow, Francis Lalanne a récemment qualifié son adversaire sans étiquette de "petit crétin", quelques jours après avoir déjà estimé que sa candidature était un "scandale moral". Réponse de Dieudonné ? Une plainte contre lui pour "diffamation et injure publiques", relève Le Parisien.

#Le sondage du jour : Ferrand et Sarnez n'ont pas le soutien de l'opinion

Tous deux sont ministres, tous deux sont candidats aux législatives, tous deux, enfin, sont au cœur d’une polémique. Richard Ferrand et Marielle de Sarnez sont actuellement dans la tourmente, l’un pour un mélange des genres en rapport avec le temps où il dirigeait les Mutuelles de Bretagne, l’autre pour un emploi supposé fictif de l’une de ses assistantes parlementaires. Et dans les deux cas, une majorité de Français estiment que les deux ministres doivent démissionner, selon un sondage Harris Interactive pour RMC et Atlantico publié mercredi.

D'après cette enquête, 73% des personnes interrogées jugent que les faits reprochés à Richard Ferrand sont graves, 27% étant d'un avis contraire. Pour 70%, le ministre de la Cohésion des territoires doit démissionner, contre 30% qui estiment qu'il peut rester en place. Par ailleurs, pour 65% des Français, les faits reprochés à Marielle de Sarnez sont graves, contre 35% d'un avis opposé. Et 62% estiment qu'elle devrait démissionner (contre 38%).

#La décla du jour : les prévisions pessimistes de Cambadélis 

L’information est signée franceinfo, et elle en dit long sur le désarroi qui règne actuellement au Parti socialiste. Selon la chaîne d’information, relayée par Le Lab, Jean-Christophe Cambadélis, le premier secrétaire du PS, "table sur moins de 15 députés élus, même pas de quoi former un groupe à l’Assemblée". Il faut dire que les sondages donnent au PS entre 7 et 10% d’intentions de vote. Pour rappel, en 1993, année de débâcle historique aux législatives, les socialistes étaient créditées dans les sondages de 17% d’intentions de vote. Avec au final 57 élus. Il n’est donc pas interdit de penser que ce sera beaucoup moins.

Jean-Christophe Cambadélis a toutefois démenti l'information sur Twitter : 

#Le chiffre du jour : 42,4%

Le ministère de l’Intérieur a communiqué mardi soir la liste définitive - et révisée – des candidats aux législatives. Ils ne sont plus 7.882 comme il y a quelques jours, mais 7.877. Et parmi eux, 42,4% de femmes. La parité est proche, mais elle n’est donc pas encore une réalité. A noter que le candidat le plus âgé et le plus jeunes sont des candidates. Il s’agit d’Odette Simonnet (DVD), 89 ans, qui se présente dans la deuxième circonscription des Français de l'étranger, et de Morgane Guerreau, sans étiquette, 18 ans seulement, candidate dans la quatrième du Val-de-Marne.

La République en marche est le parti le plus proche de la parité exacte avec 233 femmes et 231 hommes en lice, ainsi que le MoDem avec 36 candidates et 37 candidats. LR est loin de l'équilibre avec 188 femmes (39%) pour 293 hommes en lice. Le FN présente 281 femmes et 290 hommes et La France insoumise 265 femmes (47,5%) et 292 hommes. Le PS n'a investi que 183 femmes (44,2%) pour 231 hommes.

EN DIRECT : le 1er tour des élections législatives 2017, le 11 juin sur europe1.fr