Législatives : Lang vise les Vosges

  • A
  • A
Législatives : Lang vise les Vosges
Jack Lang devrait être candidat dans son département de naissance, les Vosges.@ MAXPPP
Partagez sur :

L’actuel député du Pas-de-Calais sera candidat en 2012 à Saint-Dié.

Après le Loir-et-Cher et le Pas-de-Calais, Jack Lang se présentera à la députation dans une troisième circonscription au cours de sa riche carrière politique. L’ancien ministre de la Culture, 72 ans, sera en effet candidat dans la deuxième circonscription des Vosges, à Saint-Dié.

C'est le maire de Saint-Dié, Christian Pierret, qui a officialisé cette annonce. "Quelque 200 militants ont participé au vote. Jack Lang représente un espoir dans cette circonscription", a expliqué l'élu, ancien député de ce territoire (1978-1993, puis 1997-2002), mais candidat malheureux en 2002 et 2007. "Il n'y avait pas d'autres candidats. Je ne souhaitais moi-même pas me présenter, en vertu du principe de non-cumul des mandats. J'ai alors fait appel à Jack Lang : il est né dans les Vosges, il a vécu à Nancy, c'est un Lorrain", a-t-il expliqué.

Des rumeurs

Jack Lang était jusqu'alors en mal de circonscription. Après avoir refusé de se soumettre au vote des militants le 1er décembre à Boulogne-sur-Mer, il n'avait pas été réinvesti dans le Pas-de-Calais. L’ancien ministre avait toutefois indiqué qu'il serait "candidat aux législatives l'année prochaine". "Je ferai connaître en janvier la circonscription où je me présenterai", avait-il déclaré le 26 décembre.

Depuis mi-décembre, des rumeurs avaient annoncé l'arrivée de l'ancien ministre de la culture dans les Vosges, département où il est né il y a 72 ans. Mais d’'autres rumeurs l'avaient aussiannoncé en Haute-Garonne, dans la Somme, dans l'Aisne, ou dans les Pyrénées-Atlantiques. Mardi, le premier secrétaire fédéral du PS des Pyrénées-Atlantiques avait d'ailleurs jugé "inopportun et inutile" le gel par le parti de la cinquième circonscription, où une candidate a déjà été désignée par les militants, et avait espéré qu'il n'était "pas prévu de la réserver à Jack Lang".

"On m'a prêté des intentions que je n'ai jamais eu", a assuré Jack Lang sur Europe 1. "Et les Français savent bien que je suis un citoyen de France et je suis convaincu que les Vosgiens reconnaîtront à travers moi un enfant du pays", a confié l'ancien ministre de François Mitterrand.

"Je me sens partout chez moi en France" :

 

L'actuel député de la deuxième circonscription des Vosges, Gérard Cherpion (UMP), avait été réélu en 2007 au deuxième tour avec 54,99% des suffrages exprimés, contre Christian Pierret. Un score qui ne lui fait pas peur. c'est une raiuson supplémentaire pour mettre ce capital de sympathie au service d'un combat qui n'est pas gagné d'avance.

Alors que les récents parachutages de Claude Guéant à Boulogne-Billancourt ou de Cécile Duflot à Paris ont suscité de vives réactions, l’annonce de la candidature de Jack Lang devrait également entraîné son lot de commentaires. L’ancien ministre pourra arguer que les Vosges sont son département de naissance. Même s’il a passé sa jeunesse à Nancy.

Jack Lang a été député de 1986 à 1988, brièvement en 1993, puis de 1997 à 2000 dans le Loir-et-Cher. Il a ensuite été élu dans le Pas-de-Calais en 2002 et siège à l'Assemblée depuis cette date.