Législatives : la majorité absolue pour En Marche! n'est "ni sain ni souhaitable" selon Cambadélis

  • A
  • A
Législatives : la majorité absolue pour En Marche! n'est "ni sain ni souhaitable" selon Cambadélis
Jean-Christophe Cambadélis au siège du Parti socialiste, dimanche.@ Capture d'écran BFM TV
Partagez sur :

Face à la déferlante de La République en marche! aux législatives, Jean-Christophe Cambadélis a mis en garde contre "l'unanimisme" que représenterait une Assemblée nationale majoritairement pro-Macron.

Un recul "sans précédent de la gauche". Après la publication des premiers résultats des législatives, très mauvais pour le PS qu'il dirige, Jean-Christophe Cambadélis a jugé que le très haut score de La République en marche! était un risque. 

"Si cette majorité est amplifiée, nous serons sans opposition réelle. Il n’est ni sain ni souhaitable qu’un président qui a fait 24% au premier tour de l'élection présidentielle bénéficie du monopole à l’Assemblée nationale. (…) Le second tour sera celui du pluralisme ou de l’amplification", a-t-il analysé, évoquant le danger d'un "unanimisme" du Palais Bourbon. Selon lui, si LREM obtient la majorité absolue, il n'y aurait plus vraiment de "débat démocratique" à l'Assemblée nationale.

"Immense fatigue démocratique". Le premier secrétaire du Parti socialiste s'est également alarmé du niveau de l'abstention (50,2% d'après les premières estimations). "L’abstention record est le signe d’une immense fatigue démocratique. (…) Notre démocratie ne peut se permettre d’être malade", a évoqué celui qui est aussi le candidat socialiste de la 16ème circonscription de Paris, face au secrétaire d'Etat au Numérique Mounir Mahjoubi (LREM).