Législatives : l'Essentiel de 21h

  • A
  • A
Législatives : l'Essentiel de 21h
Mélenchon (FG) reconnaît sa défaite à Hénin-Beaumont.@ CAPTURE ECRAN BFM TV
Partagez sur :

Europe1.fr vous livre les toutes dernières infos de la soirée électorale.

Vous avez loupé un épisode ? Pas de problème, Europe1.fr vous livre l'essentiel des dernières infos de cette soirée du premier tour en 5 minutes chrono.

# Le bilan à droite : "Pas de vague rose"

L'ancien Premier ministre François Fillon a souligné qu'il n'y avait pas eu de "vague rose" en faveur du PS et de ses alliés, dimanche au premier tour des élections législatives, sur TF1. "Pour le parti du président, il n'y a pas d'appétence pour son projet", a-t-il estimé, affirmant qu'il y avait "beaucoup d'inquiétudes quant aux premières mesures qui ont été mises en oeuvre".

# Le tweet d’autocongratulation : Delphine Batho

La ministre déléguée à la Justice a été élue dès le 1er tour dans la 2e circonscription des Deux-Sèvres

# La défaite du soir : Mélenchon 

A Hénin-Beaumont, le leader du Front de gauche n'est arrivé que troisième(21,2%), derrière la présidente du FN Marine Le Pen (48,2%) et le socialiste Philippe Kemel (16,7%). "Ce soir, c'est le cœur paisible que je vais quitter cette scène, mais pas ce département", a-t-il déclaré depuis Hénin-Beaumont. 

# L'appel du pied : Nadine Morano

L'ancienne ministre Nadine Morano, en ballottage dans sa circonscription, a lancé un appel aux candidats du Front national en vue du second tour. "Je voudrais appeler les électeurs du FN qui partagent nos valeurs à se retrouver sur ma candidature au second tour. Tous ceux qui ne veulent pas du droit de vote des étrangers. Tous ceux qui ne veulent pas de la dépense publique débridée. Tous ceux qui ne veulent pas que les policiers soient obligés de donner des récépissés", a-t-elle affirmé sur France 2.

# La claque du soir : le MoDem

Grosse claque pour François Bayrou dont le parti, le Mouvement Démocrate ne dépasse pas la barre des 2%. Mais pour Marielle de Sarnez, la vice-présidente du MoDem, il existe "un courant central en France". "Il y aura un choix très clair à faire au deuxième tour. On ne sera plus dans la confusion des candidatures. Il s'agira de faire un choix, qui au-delà de François Bayrou, sera un choix politique et de démocratie", a-t-elle déclaré.

>> Pour suivre le premier tour des législatives en direct, cliquez ici.

Qui est en tête dans votre circonscription ? La réponse à partir de 20h en cliquant ici.