Législatives : François Ruffin refoulé à Amiens-Nord

  • A
  • A
Législatives : François Ruffin refoulé à Amiens-Nord
Le journaliste et réalisateur François Ruffin avec son César du meilleur documentaire, le 3 mars. @ DENIS CHARLET / AFP
Partagez sur :

Le candidat aux prochaines élections législatives s'est heurté aux réticences des habitants lors d'une séance de tractation au marché.

Refoulé à Amiens-Nord. Le fraîchement récompensé aux Césars et candidat aux élections législatives François Ruffin n'a pas le vent en poupe dans certains quartiers de la petite Venise du Nord, rapporte le Courrier Picard. Le réalisateur engagé sous l'étiquette "Picardie Debout" s'est, en effet, fait doucher par des habitants lors d'une séance de tractation au marché. 

"Il aurait d’abord pu s’excuser." En cause : la rédaction d'un livre sur la ville, Quartier Nord, lors de ses années de journaliste. Un ouvrage qui lui a valu une condamnation pour diffamation. A l'intérieur, François Ruffin décrit un Amiénois en "président couscous aux pieds de cochon" au milieu de témoignages de "paumés, des camés, des rangés, des dérangés et des RG". Sauf que le principal intéressé rapporte ne jamais l'avoir rencontré. Une méthode qui a laissé des traces ici. 

"On lui a fait comprendre qu’il n’était pas le bienvenu dans le quartier", fait savoir un habitant du quartier opposé à la présence de Ruffin et interrogé par le Courrier Picard. Insistant plus loin : "Avant de venir ici, il aurait d’abord pu s’excuser. Il a d’abord envoyé des émissaires pour tâter le terrain. Que des personnes de son entourage viennent faire campagne ici, ce n’est pas le problème. Mais le personnage en lui-même, ça pose de sérieux soucis."

"On ne l’a jamais revu en dix ans dans le quartier." "Cet homme, on ne l’a jamais revu en dix ans dans le quartier. Maintenant qu’il fait de la politique, il y fait son retour, explique un autre témoin cité par le journal régional. Mais nous, on n’a pas oublié contrairement à ceux qui n’ont jamais lu son livre." Une scène au final sans incident. Selon ces mêmes personnes, le réalisateur de Merci Patron ! aurait émis des regrets et serait reparti quelques minutes après la prise à parti.