Législatives : François Ruffin attire 2.000 personnes à Amiens

  • A
  • A
Législatives : François Ruffin attire 2.000 personnes à Amiens
Le candidat investi par la France insoumise, avait auparavant invité ses soutiens à se rejoindre devant l'usine Whirlpool.@ AFP
Partagez sur :

Le candidat investi par la France insoumise, avait auparavant invité ses soutiens à se rejoindre devant l'usine Whirlpool.

François Ruffin, journaliste et candidat "Picardie debout !" aux législatives dans la première circonscription de la Somme, a rassemblé environ 2.000 personnes dimanche à Amiens dans le cadre de sa campagne.

"L'un des enjeux, c'est de redonner envie aux gens (...) c'est mon rôle essentiel, ma petite utilité, elle est là", a déclaré François Ruffin, en jean et chemise à carreaux, lors de son discours devant l'assistance regroupée au parc de la Hotoie. Sa candidature est "une autre voie à la colère et à l'espérance aussi", a-t-il ajouté.

"Ils ont l'argent, on a les gens !". Le candidat, âgé de 41 ans, investi notamment par la France insoumise, avait auparavant invité ses soutiens à se rejoindre devant l'usine Whirlpool, en proie à une fermeture en 2018 et symbole de la lutte sociale pendant la campagne de la présidentielle. "Ils ont l'argent, on a les gens !", "Les banquiers à l'Élysée, le peuple à l'Assemblée !", ont-ils scandé quand le cortège s'est ensuite mis en marche vers le parc, au son des percussions et sous une pluie battante.



Une suppléante encartée au PCF. Aux yeux de Ruffin, réalisateur du documentaire Merci patron !, "quand tu as l'écharpe tricolore tu as une légitimité (...) les actions prennent une autre ampleur".  "Il fait preuve d'un optimisme à toute épreuve et d'une certaine hyperactivité", a dit de lui Zoé Desbureaux, sa suppléante encartée au Parti communiste, louant un candidat "rassembleur".



"Condamner" Macron à la cohabitation. Du tractage et une réunion publique hebdomadaire sont prévus jusqu'au premier tour des élections, le 11 juin. "Si on arrive à vaincre l'abstention, on gagnera", a lancé à la tribune François Ruffin, enjoignant les électeurs à "condamner" Emmanuel Macron à la cohabitation.

Dans la circonscription, il aura notamment en face de lui l'ancienne secrétaire d'État Pascale Boistard, élue députée de la Somme en 2012, le maire d'Abbeville Nicolas Dumont, candidat sous l'étiquette d'En Marche ! ainsi que le comédien Franck de Lapersonne (Front national).