Législatives : François Asselineau candidat en Seine-Saint-Denis

  • A
  • A
Législatives : François Asselineau candidat en Seine-Saint-Denis
@ THOMAS SAMSON / AFP
Partagez sur :

François Asselineau avait obtenu 0,92% des voix au premier tour de la présidentielle. 

François Asselineau, candidat souverainiste qui avait obtenu moins de 1% des voix à l'élection présidentielle, a annoncé jeudi qu'il se présentera aux législatives dans la 10e circonscription de Seine-Saint-Denis. Président du petit parti Union populaire républicaine (UPR), il explique avoir réalisé "l'un de ses meilleurs scores à l'élection présidentielle", soit 2,02% des suffrages, dans cette circonscription, actuellement détenue par le socialiste Daniel Goldberg.

Une circonscription qui comprend Aulnay et Bondy. La circonscription, qui comprend les villes d'Aulnay-sous-Bois, des Pavillons-sous-Bois et de Bondy-sud-est, est aussi celle "où le nombre de voix en faveur du 'Frexit' (sortie de la France de l'UE, ndlr) a connu la plus forte progression par rapport aux élections régionales de décembre 2015", argumente François Asselineau.

"Nous sommes passés de 246 à 967 voix, soit une hausse de +293%", précise-t-il. Il se dit "particulièrement heureux et fier" de se présenter devant les électeurs de cette circonscription, "dont une forte proportion sont des Français issus de l'immigration" et ambitionne de "leur redonner foi en la France".

0,92% au premier tour de la présidentielle. François Asselineau, promet un programme "fondé sur la création d'emplois, la justice sociale et la justice tout court, la sécurité, le logement, l'honnêteté en politique et la fin de la participation de la France à des guerres néocoloniales".

Au premier tour de l'élection présidentielle, cet ancien inspecteur des Finances de 59 ans, avait réuni 0,92 % des suffrages. Il se décrit comme le "candidat de la libération nationale", prône la sortie de l'Union européenne, de l'euro et de l'Otan.