Législatives : Francis Lalanne se présente face à Manuel Valls dans l'Essonne... comme suppléant

  • A
  • A
Législatives : Francis Lalanne se présente face à Manuel Valls dans l'Essonne... comme suppléant
Francis Lalanne se présente pour être le suppléant de Jacques Borie dans la 1re circonscription de l’Essonne pour les législatives des 11 et 18 juin prochains @ AFP
Partagez sur :

Le chanteur de 58 ans se présente pour être le suppléant de Jacques Borie dans la première circonscription de l’Essonne pour les législatives des 11 et 18 juin. 

"On se retrouvera", chantait Francis Lalanne en 1993. Et celui qui s'était présenté aux élections européennes en 2009 a fini par retrouver le chemin de la campagne électorale. Il se présente cette fois-ci aux législatives comme suppléant dans l'Essonne, dans la même circonscription que l'ex-Premier ministre Manuel Valls, a annoncé mardi le collectif 100%, son mouvement "écologiste et citoyen".

Des candidats dans les 577 circonscriptions. "Il sera le suppléant de Jacques Borie dans la circonscription d'Evry et Corbeil-Essonnes", a expliqué une porte-parole de ce groupe co-présidé par Francis Lalanne. Restaurateur à Evry, Jacques Borie a plusieurs fois tenté d'être candidat à l'élection présidentielle, mais a toujours échoué à obtenir les parrainages nécessaires. Les deux hommes tiendront une conférence de presse jeudi à 10h30 à Courcouronnes pour détailler leur projet, selon la porte-parole.



Le collectif 100%, qui compte aligner des candidats dans chacune des 577 circonscriptions pour les législatives de juin, réunit 28 mouvements politiques "écologistes et citoyens" dont Démocratie 21, le Parti Breton, Alternative Démocrate, le Front Vert ou encore le "Parti citoyen pour les animaux".

Dupont-Aignan, NKM ou Boutih dans l'Essonne. Dans cette circonscription, le mouvement de président Emmanuel Macron, la République en marche, comme le Parti socialiste ont annoncé qu'ils n'investiraient pas Manuel Valls aux législatives, mais ne mettraient pas non plus de candidats face à lui. Mais le département compte un certain nombre de ténors : en plus de Manuel Valls, il y a Nicolas Dupont-Aignant, Nathalie Kosciusko-Morizet ou Malek Boutih