Législatives 2012 - Le 18H’ : le FN et les "affreux"

  • A
  • A
Législatives 2012 - Le 18H’ : le FN et les "affreux"
Florian Philippot a affirmé sur Europe 1 que le FN ferait tout pour faire perdre certains "affreux" aux législatives.@ REUTERS
Partagez sur :

Eric Raoult se lâche, Anne Mansouret se plaint, le FN menace… Voici notre carnet de campagne.

Besoin d’un brief sur la journée politique ? Europe1.fr vous propose un résumé de ce qui s’est passé aujourd’hui, en 3 minutes chrono’.

ILS L’ONT DIT

# Le fait du jour : le FN contre les "affreux"

Le Front national s’érige en redresseur de torts pour les élections législatives, ce qui pourrait le pousser, dans certains cas bien précis, à soutenir un candidat UMP ou PS. "Si nous ne sommes pas au second tour et qu'il y a un affreux, comme quelqu'un qui a été condamné, et bien effectivement, nous pourrions apporter notre soutien au candidat d'en face", a déclaré sur Europe 1 Florian Philippot, porte-parole du Rassemblement bleu Marine. Lui-même candidat à Forbach, le leader frontiste a précisé plus tard qu’il pensait par exemple à Georges Tron, ancien secrétaire d’Etat accusé d’agressions sexuelles.

# Le furieux du jour : Raoult se lâche sur un dissident

"C’est une plaisanterie. Ce n’est pas un candidat, c’est une fiotte, un fouteur de merde." Ainsi s’exprime, dans Streetpress, Eric Raoult au sujet de Mike Borowski. Le tort du chef de la section UMP de Saint-Ouen : présenter une candidature dissidente à l’UMP dans la première circonscription de Seine-Saint-Denis, en outre sous les couleurs MoDem, via "le centre pour la France. "S’il y a deux candidats de droite qui se partagent nos voix, le deuxième tour sera entre le PS et le FN. Ben bravo", fulmine encore Eric Raoult, député-maire du Raincy.

#La rapide du jour : Morano sur Twitter

Il n’aura fallu que quelques minutes à Nadine Morano pour réclamer la démission d’Arnaud Montebourg, après la condamnation du ministre du Redressement productif pour injure à l’encontre des ex-dirigeants de SeaFrance. "Je demande la démission immédiate de Montebourg qui vient d'être condamné par la justice au nom du principe érigé par Hollande", a-t-elle immédiatement écrit sur Twitter, qu’elle affectionne tant.





Je demande la démission immédiate de Montebourg qui vient d'être condamné par la justice au nom du principe érigé par Hollande

May 23 via Twitter for iPhoneFavoriteRetweetReply


# La snipeuse du jour : Mansouret a "flingué" DSK

Anne Mansouret,a été exclue du PS pour avoir déposé sa candidature dans la 5e circonscription de l'Eure contre un candidat EELV Jérôme Bourlet de la Vallée, soutenu par le PS dans le cadre de l'accord PS-EELV. "Vous savez, pour les dirigeants du PS, je suis la camarade qui a flingué DSK, ils ne me le pardonneront jamais", accuse la mère de Tristane Banon dans une interview au JDD.fr. "Il y a eu Nafissatou Diallo bien sûr, mais j’ai en quelque sorte donné le coup de grâce. Et puis la police n’aurait jamais arrêté DSK à New York s’il n’y avait pas eu ce 'précédent français' avec ma fille", poursuit-elle.

ILS L’ONT FAIT

# La marionnette du jour : Trierweiler guignolisée

Pour la première fois depuis l’élection de François Hollande, Valérie Trierweiler a fait son apparition aux Guignols mardi soir. Si sa réelle marionnette n’est pas encore terminée, son utilisation semble limpide. Dans le sketch, la première dame de France coupe la parole à son compagnon et répond au téléphone quand Barack Obama appelle.

Regardez cette séquence (à partir de 5’45) :

# La surprise du jour : Le Nouveau centre soutient Vanneste

Réputé très à droite, voire trop à droite, Christian Vanneste, qui se présente dans la 10e circonscription du Nord, en dissidence par rapport à l’UMP, qui ne l’a pas investi, a reçu le soutien inattendu du Nouveau centre local. "Christian Vanneste est un député dont le courage et l'implication ne sont plus à démontrer. Il a en effet toujours su défendre avec brio les dossiers de notre circonscription, notamment halluinois", écrit le Nouveau centre halluinois dans un communiqué relayé par la Voix du Nord.

# Le sondage du jour : la gauche loin devant

Si le premier tour des législatives avait lieu dimanche prochain, la gauche parlementaire l'emporterait largement, selon un sondage Ifop-Fiducial pour Europe 1 et Paris Match, qui donne au bloc de gauche (PS, PRG, Front de Gauche, EE-LV) 46% d'intentions de vote, contre 33% pour la droite parlementaire. 16% des personnes interrogées voteraient pour un candidat du Front national.