LEGISLATIVES 2012 - Le 18H’ : Guaino, un seul être lui manque

  • A
  • A
LEGISLATIVES 2012 - Le 18H’ : Guaino, un seul être lui manque
"Il me manque", a lâché Henri Guaino au sujet de Nicolas Sarkozy@ Reuters
Partagez sur :

Guaino nostalgique, Debré combattif, Kahn blagueur… Voici notre carnet de campagne.

Besoin d’un brief sur la journée politique ? Europe1.fr vous propose un résumé de ce qui s’est passé aujourd’hui, en 3 minutes chrono’.

ILS L’ONT DIT

#La confession du jour : Sarkozy manque à Guaino

Pendant cinq ans, ses relations avec Nicolas Sarkozy ont été quasi-quotidiennes. Et aujourd’hui, plus de trois semaines après le retrait de la vie politique de l’ex-chef de l’Etat, Henri Guaino semble nostalgique. "Je ne me sens pas orphelin, je ne cherchais pas un père en politique, mais il me manque, oui", a déclaré le candidat à la 3e circonscription des Yvelines sur France 5. "Quand vous êtes engagé avec autant d'intensité pendant tant d'années, surtout dans une période aussi dramatique, le départ du président de la République laisse un grand vide", a encore admis le haut fonctionnaire

#La menace du jour : Debré veut "casser la gueule" aux racistes

 Bernard Debré a apporté son soutien à Christian Taubira, la ministre de la Justice, attaquée par la droite, tout en défendant son parti, l’UMP, de racisme. Puis le député de Paris a menacé : "je trouve ça scandaleux qu’on dise qu’on l’attaque pour la couleur de sa peau. Si jamais quelqu'un de chez moi attaque parce qu'il y a une couleur de peau, je me révolte", a-t-il assuré sur TV5Monde, avant d’insister : "Si quelqu'un chez moi est raciste, je vais lui casser la gueule!"

#Le mécontent du jour : Bayrou amer

Le président du MoDem, François Bayrou, en difficulté pour les législatives dans sa circonscription des Pyrénées-Atlantiques, s’est plaint du comportement du PS sur France Inter, alors qu’il a indiqué qu’il voterait François Hollande entre les deux tours. "A ce choix sans précédent dont on voit bien qu'il est difficile, si on ne répond que par du sectarisme, que par les intérêts d'appareil, alors on est sûr que la France ne s'en sortira pas et la majorité actuelle, moins encore", a-t-il prévenu.



ILS L’ONT FAIT

#La petite vengeance du jour

Furieux de ne pas avoir été investi par le parti socialiste dans la 1er circonscription de l’Aisne, dont il est député sortant, René Dosière ne s’est pas privé de critiquer le gouvernement lundi matin. "34 ministres, c'est beaucoup ! A mon avis c'est même trop", a jugé sur BFMTV celui qui s’est fait une spécialité de décrypter les comptes publics. L'équipe du gouvernement Ayrault I coûterait, selon lui, "400.000 euros par mois". L’élu a tout de même relevé une "économie" par rapport au gouvernement précédent. Depuis 2007, René Dosière est apparenté PS, car il s’était présenté contre celui qui avait été investi à une voix près à l’époque, Fawaz Karimet. Celui-là même qui a été investi à nouveau en 2012.

#Le tweet du jour : Kahn blague sur Kahn

En réponse à un tweet d'un internaute feignant la confusion entre festival de Cannes et festival de "Kahn", Axel Kahn a répondu par une liste de jeu de mots sur son nom. "Tu ris, Kahn; Tu chies, Kahn; Kahn, ohé! festival de Kahn; Gengis Khan; yes, we Kahn; l'abbé Kahn. Suis blindé!", a écrit le généticien, candidat, soutenu par le PS, dans la deuxième circonscription de Paris.

IThisSaintJeanI. This Saint-Jean
in reply to @Jaky312112




@Jaky312112@ithissaintjean Tu ris, Kahn; Tu chies, Kahn; Kahn, ohé! festival de Kahn; Gengis Khan; yes, we Kahn; l'abbé Kahn. Suis blindé!

May 27 via Twitter for iPadFavoriteRetweetReply