Législative partielle dans le Doubs : un duel surprise

  • A
  • A
Législative partielle dans le Doubs : un duel surprise
@ AFP
Partagez sur :

LÉGISLATIVE PARTIELLE - L'affiche du second tour opposera le FN, arrivé en tête, au PS. L'UMP, éliminée, a indiqué dimanche soir que le parti donnerait sa position mardi pour le second tour.

La fin d'une série noire pour le PS ? Donné plutôt perdant pour la législative partielle, aux allures de test, qui se déroulait dimanche dans le Doubs et dans laquelle l'UMP et le FN tentaient de ravir l'ancien siège de député du socialiste Pierre Moscovici, le parti socialiste s'est qualifié pour le second tour, d'après les premières estimations et selon des sources au FN, au PS et à l'UMP. Mais le grand vainqueur de ce premier tour qui n'a pas suscité une forte mobilisation des électeurs (moins de 35% de participation) est le FN qui arrive largement en tête. Quant à l'UMP, elle est tout simplement éliminée du second tour.

>> LIRE AUSSI - Législative partielle : une bataille symbolique dans le Doubs

Un duel FN-PS. Sophie Montel, la candidate frontiste est arrivée nettement en tête du scrutin dimanche avec 32,60% des suffrages devant son rival socialiste, Frédéric barbier, qui a obtenu 28,85% des suffrages. Le candidat de l'UMP Charles Demouge a été éliminé avec 26,54% des voix.

Le PS appelle au rassemblement. Le candidat PS appelle "à l'unité" autour de lui face au FN. Frédéric Barbier (PS) "est désormais le candidat de tous les républicains", a tweeté le Premier ministre tandis que le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, exhortait l'UMP à adopter "une position claire et sans ambiguïté".



L'UMP va-t-elle donner des consignes de vote ? L'UMP donnera sa position pour le second tour de la législative partielle dans le Doubs mardi à l'issue de son bureau politique, a indiqué son porte-parole Sébastien Huyghe."Notre candidat Charles Demouge n'est malheureusement pas qualifié, c'est logique dans une circonscription très ancrée à gauche... L'UMP s'exprimera mardi à l'issue de son bureau politique", a déclaré Sébastien Huyghe sur BFMTV.

L'UDI, pour sa part, a tranché et appelé à voter pour le candidat PS dès dimanche soir.

>> LIRE AUSSI - En meeting dans le Doubs, Valls en panne de courant

Un effet "Charlie" pour le PS ? Comment expliquer cette qualification du PS au second tour ? Le regain de popularité de l'exécutif après les attentats de janvier pouvait constituer un motif d'espoir pour le candidat socialiste Frédéric Barbier, qui craignait un vote sanction sur ce territoire populaire frappé par le chômage.

>> LIRE AUSSI - Darmanin : "l'UMP va gagner l'élection partielle dans le Doubs"