Le temps de parole a été équilibré pendant la période préélectorale

  • A
  • A
Le temps de parole a été équilibré pendant la période préélectorale
Le CSA estime que le temps de parole des personnalités politiques a été équilibré pendant la période préélectorale@ THOMAS SAMSON / AFP
Partagez sur :

Le CSA estime qu'en cette période préélectorale, les chaînes ont respecté le pluralisme politique en donnant la parole équitablement aux candidats.

Le temps de parole des personnalités politiques sur les radios et les chaînes de télévision pendant la période préélectorale, du 1er août au 31 janvier, a été équilibré, indique le CSA jeudi.

Des déséquilibres ont été résorbés. Dans son bilan, le Conseil "relève les efforts fournis par les médias audiovisuels pour que les équilibres prévus par les textes soient respectés".  Le CSA, qui avait mis en garde le mois dernier TF1 et M6 pour avoir trop donné la parole à "l'opposition parlementaire", se réjouit que ces déséquilibres aient "fait l'objet d'une attention particulière pour être résorbés".



Le CSA salue également dans son communiqué "l'implication des chaînes du service public dans l'offre de programmes consacrés à l'actualité politique : volume horaire important et équilibre respecté". Le CSA a adopté pour cette campagne de nouvelles règles sur l'équité de traitement médiatique des candidats à la présidentielle.

Avant la campagne officielle, il s'assure que les chaînes respectent les principes généraux du pluralisme politique et ne donnent pas plus la parole à certains partis. Puis les compteurs sont remis à zéro pour la campagne officielle (qui a démarré le 1er février) pendant laquelle le CSA veille à l'équité du temps de parole et du temps d'antenne pour les candidats et leurs soutiens.