Bruno Le Roux a fait travailler ses filles à l'Assemblée dès l'âge de 15 et 16 ans

  • A
  • A
Bruno Le Roux a fait travailler ses filles à l'Assemblée dès l'âge de 15 et 16 ans
Bruno Le Roux présidait le groupe socialiste à l'Assemblée nationale avant d'être nommé ministre de l'Intérieur.@ Eric FEFERBERG / AFP
Partagez sur :

"Bien entendu, j'ai mes filles qui ont travaillé avec moi sur des étés", reconnaît Bruno Le Roux, après les révélations de "Quotidien" sur l'emploi de ses deux filles comme attachées parlementaires.

Après la femme et les enfants Fillon, les filles de Bruno Le Roux. L'Assemblée nationale les a accueillies comme attachées parlementaires de leur père, ex-président du groupe socialiste au palais Bourbon, aujourd'hui ministre de l'Intérieur. L'émission Quotidien révèle que 24 contrats en CDD ont été délivrées aux deux filles de Bruno Le Roux et ce, depuis un très jeune âge : leurs premières missions remontent en effet à leurs années lycée…

Pour l'aînée, aujourd'hui âgée de 23 ans, le premier contrat de collaboratrice parlementaire portait sur 12 jours, à la fin de son année de seconde, alors qu'elle avait seulement 15 ans. C'est le fait de travailler pour son père qui lui a permis de le faire avant ses 16 ans.

"Un boulot d'été". Bruno Le Roux et son équipe reconnaissent l'existence de ces contrats. Et le ministre de l'Intérieur de tenter d'écarter un "amalgame" avec l'affaire qui touche François Fillon. "On parle d’un boulot d’été auprès d’un parlementaire", se justifie-t-il. "Et quand il faut faire du classement, quand il faut faire un certain nombre de tâches parlementaires, je trouve que c’est une bonne école de faire ça."

Les explications de Bruno Le Roux n'ont pas répondu à toutes les interrogations soulevées par Quotidien. Certains contrats portaient sur les mêmes dates que des stages ou des périodes de cours pour les filles de l'ancien député de Saine-Saint-Denis. "Chaque contrat faisait l'objet de missions qui ont été honorées (…), puisque ces missions ont pu être effectuées en horaires renforcés avant et après le stage, et en travail à distance durant le stage (travail de rédaction, mise à jour de fichiers, recherches, etc) et durant plusieurs jours supplémentaires à l'automne", assure le cabinet du ministre.