Le R-UMP en voie de dissolution

  • A
  • A
Le R-UMP en voie de dissolution
Les proches de François Fillon, président du groupe RUMP, créé le 27 novembre, posent certaines conditions pour la dissolution, partaiquemetn actée.@ REUTERS
Partagez sur :

Le groupe filloniste pourrait disparaître avant le 15 janvier. Sous certaines conditions.

L’info. Le groupe R-UMP a fait un pas de plus vers la dissolution mercredi. Les députés qui composent ce groupe pro-Fillon, créé en pleine guerre des chefs à l’UMP, étaient réunis dans la matinée, et ils ont confirmé le principe d’une disparition avant le 15 janvier prochain, date de la rentrée parlementaire, selon Le Figaro.

Une grande majorité favorable à la dissolution. Sur les 73 élus qui composent ce groupe, seuls deux ont voté contre le principe de la dissolution, et quatre se sont abstenus. C’est donc à une grande majorité que les députés fillonistes sont prêts à rejoindre leurs collègues restés dans le groupe "officiel".

Des conditions quand même. Le groupe R-UMP n’est pas encore dissous. D’abord, concernant le fonctionnement du groupe reformé à l’Assemblée, les collaborateurs qui avaient fait le choix de partir au R-UMP devront être réintégrés. D’autre part, cette décision est conditionnée à un accord portant sur la direction collégiale de l’UMP. En clair, les fillonistes devront y avoir toute leur part. La balle est maintenant dans le camp de Jean-François Copé et François Fillon. Les deux rivaux pourraient définitivement tomber d’accord lundi prochain.

27.11.Bandeau.cope.fillon.MAXPPP.460.130

© MAXPPP