LE QUESTIONNAIRE 2012 - "Marine Le Pen, si vous êtes élue..."

  • A
  • A
LE QUESTIONNAIRE 2012 - "Marine Le Pen, si vous êtes élue..."
La candidate FN s'est prêtée au jeu des questions-réponses sur le thème "si vous êtes élue présidente…
Partagez sur :

La candidate FN à la présidentielle répond aux questions d'Europe1 mercredi matin.

Dans le cadre de l'élection présidentielle, Europe 1 ouvre sa matinale pendant deux heures aux candidats des principaux partis. Après François Bayrou le 14 février dernier, c’est la présidente du Front national, Marine Le Pen, qui s'est prêtée au jeu des questions-réponses sur le thème "si vous êtes élu président…". Pas de Fouquet's si elle élue, mais 'Chez Tonton'...c'est le "questionnaire 2012".

> Le 6 mai, où irez-vous fêter votre victoire ?

"Je l’ai dit, j’irai 'Chez Tonton', c’est un petit restaurant portugais ouvrier qui est juste à côté du siège du Front national et où nous avons nos habitudes. Relance de Bruce Toussaint : "l’anti-Fouquet’s" ? Réponse de Marine Le Pen : "C’est exactement ça, l’anti-Fouquet’s résolument".

> Pour qui sera votre premier coup de fil ?

"Pour mes enfants je pense ".

> Votre Premier Ministre ?

"Ma toute première mesure serait de nommer un ministre des Souverainetés, parce que je pense que c’est un ministère transversal qui rendra aux Français leur liberté de peuple, en leur rendant en tout domaine la souveraineté qui est la leur et qu’ils n’auraient jamais dû perdre. Relance de Bruce Toussaint : "quel serait la toute première mesure de ce ministre ?". Réponse de Marine Le Pen : "Retrouver la souveraineté dans tous les domaines, c’est-à-dire la maitrise de nos frontières, la maitrise de notre fiscalité, la maîtrise budgétaire qui vient d’être abandonnée par le vote du MES, autorisé par le Parti socialiste et voté par l’UMP. Il y a beaucoup de domaines dans lesquels nous avons perdu notre souveraineté ". 

> Qui serait votre Premier ministre ?

Ça je le conserve pour moi. Je ne peux pas le savoir d’ailleurs avant le résultat des élections. Relance de Bruce Toussaint : "Mais vous avez une idée ?". Réponse de Marine Le Pen : "Oui j’ai une idée bien sûr ".

> Votre premier voyage ?

"A Hénin-Beaumont. Quand on avait dit que le Front national avait disparu, quand Nicolas Sarkozy se réjouissait de l’avoir tué, aux législatives, c’est à Hénin-Beaumont que la petite flamme de la souveraineté est restée vivante. J’irai à Hénin-Beaumont et puis après j’irai à Bruxelles pour aller leur dire que ça ne se passera pas comme ça s’est passé depuis un certain nombre d’années".

Jean-Marie Le Pen "n'aura pas de rôle officiel dans le gouvernement" :

> Vous rendriez visite au pape si vous étiez élue ?

"Oui. Bien sûr. D’autant que c’est un chef d’Etat je vous le rappelle. Relance de Bruce Toussaint : n’est-ce pas incompatible avec le principe de laïcité ? Réponse de Marine Le Pen : "Encore une fois, la laïcité n’interdit pas de reconnaître l’importance et l’influence que peuvent avoir de grands chefs religieux dans le monde ". Relance de Bruce Toussaint : Est-ce que vous êtes croyante ? Réponse de Marine Le Pen : "Oui ". Pratiquante ? "Oui. De parvis comme beaucoup de Français ". Relance de Bruce Toussaint : "Allez-vous à la messe tous les dimanches ?". Réponse de Marine Le Pen : "Non non. Quand je dis que je suis pratiquante de parvis, ça veut dire Noël, Pâques, les mariages, les baptêmes, les enterrements". 

> Que direz-vous à Nicolas Sarkozy au moment de la passation de pouvoir ?

"Bonne Dolce vita".

> Quel serait votre premier geste "symbolique" (votre Panthéon) ?

"Peut-être Jeanne d’Arc. C’est vraiment, je trouve, le symbole de ce que la France est capable de faire quand elle a un genou à terre et qu’elle veut à tout prix retrouver sa liberté. C’est en même temps improbable comme épopée et extraordinairement français".

> Baisserez-vous votre salaire ?

"Oui. Je mettrai le salaire du président de la République comme celui des députés et des ministres, tout le monde pareil".

> Quel sera le rôle officiel de votre père si vous êtes élue ?

"Il n’aura pas de rôle officiel dans le gouvernement. Je crois qu’il n’a pas du tout le désir d’être au gouvernement. Il restera président d’honneur du Front national". Question de Bruce Toussaint : "le rôle de votre compagnon Louis Aliot ?". Réponse de Marine Le Pen : "Non plus, il ne tient pas du tout à participer au gouvernement".

>Est-ce que vous changerez l’enseignement de l’histoire ?

"Oh ben oui. Nicolas Sarkozy n’a pas changé l’enseignement de l’histoire, il l’a supprimé quasiment. Il a supprimé tous les grands noms de l’apprentissage de l’histoire. Napoléon Bonaparte à la trappe, Louis XIV à la trappe. Henri IV à la trappe. Ça paraît complètement ahurissant. Je crois que c’est un proverbe sénégalais qui dit ‘si tu ne sais pas où tu vas, demande toi d’où tu viens.’ Il m’apparaît tout à fait évident que les enfants ne peuvent pas se construire dans la nation qui est la nôtre s’ils n’ont pas de vision de leur passé, de leur histoire".

> Votre mot préféré ?

"Demain".

> Votre juron préféré ?

"Merde".