Le PS "horrifié" par la liste des 3.000 contribuables

  • A
  • A
Le PS "horrifié" par la liste des 3.000 contribuables
Partagez sur :

Le socialiste Michel Sapin a accusé le gouvernement de vouloir accorder une "amnistie déguisée" à certains exilés fiscaux.

Eric Woerth a annoncé dans une interview au Journal du Dimancheêtre en possession d’une liste de 3.000 contribuables français qui ont des comptes bancaires en Suisse et dont certains pourraient être des exilés fiscaux. "Qu’ils se dénoncent", a lancé le ministre du Budget en guise d'ultimatum. Une mise en garde dénoncée par le socialiste Michel Sapin pour qui elle dissimule une "amnistie déguisée".

"Je suis horrifié, c'est une justice à deux vitesses", a affirmé à l'ancien ministre socialiste, en marge de l'université d'été du PS à La Rochelle. Son raisonnement : si "ces 3.000 contribuables sont en situation de fraude : dans ce cas ils doivent être soumis à la procédure normale" et être "déférés devant le juge, si les faits sont avérés". Mais "le gouvernement veut leur appliquer une procédure particulière, en leur disant ‘si vous rapatriez vos capitaux, il n'y a aura pas de suite’", a-t-il dénoncé.

Dans les colonnes du Journal du Dimanche, Eric Woerth donne jusqu’au 31 décembre aux contribuables concernés, dont les noms n’ont pas été dévoilés, pour se faire connaître des services fiscaux. Après quoi, le "contrôle fiscal s'appliquera dans toute sa rigueur", prévient-il.

Le Syndicat national unifié des impôts a demandé de son côté des moyens pour pouvoir mieux lutter contre l'évasion fiscale. Ces dernières années, "les moyens de frauder se sont développés alors que les moyens alloués au contrôle fiscal stagnaient (l'arsenal juridique n'a pas été renforcé) voire diminuaient", a rappelé le syndicat.

> Impôts : une liste de 3.000 évadés en Suisse