Le PS épingle "le racisme" de Longuet

  • A
  • A
Le PS épingle "le racisme" de Longuet
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le sénateur préfère un représentant du "corps français traditionnel" plutôt que M. Boutih à la Halde.

"Ces propos sont, bien plus qu'un dérapage, une véritable théorie raciale totalement contraire à l'idée de la Nation républicaine". Harlem Désir, numéro deux du PS, s'est dit "scandalisé" mercredi et a demandé à l'UMP de "condamner" les propos du sénateur Gérard Longuet pour qui il vaut mieux nommer à la Halde quelqu'un du "corps français traditionnel" plutôt que le socialiste Malek Boutih.

"Un vieux protestant, parfait !"

Alors que le nom de Malek Boutih, ex-président de SOS racisme en difficulté aujourd'hui au sein du PS, circule avec insistance pour remplacer Louis Schweitzer à la présidence de la Halde, le patron des sénateurs UMP a jugé mercredi qu’il était "un homme de grande qualité mais ce n'est pas le bon personnage", "parce qu'il vaut mieux que ce soit le corps français traditionnel qui se sente responsable de l'accueil de tous nos compatriotes".

"La Halde, cela veut dire que c'est la France qui s'ouvre aux populations nouvelles. Schweitzer, c'est parfait ! Un vieux protestant, parfait ! La vieille bourgeoisie protestante, parfait !", a-t-il insisté, lors de l'émission Questions d'info, sur LCP et France Info, avant d’ajouter : "Si vous voulez, les vieux Bretons et les vieux Lorrains - qui sont d'ailleurs en général Italiens ou Marocains - doivent faire l'effort sur eux-mêmes de s'ouvrir à l'extérieur". "Si vous mettez quelqu'un de symbolique, extérieur, vous risquez de rater l'opération", a lancé Gérard Longuet.

Le PS et SOS Racisme s'insurgent

"Cette hiérarchisation délirante des Français selon leurs origines est d'une gravité extrême et ne peut être tolérée de la part d'un parlementaire, président de groupe d'un grand parti au Sénat", lui a rétorqué Harlem Désir. Pour lui, Gérard Longuet " ne propose rien de moins que d'écarter un citoyen d'une responsabilité publique à raison de son origine".

SOS Racisme a, pour sa part, demandé mercredi à Gérard Longuet de retirer ses propos "indignes d'un élu de la République".