Le PS divisé sur l’offre de dialogue de Bayrou

  • A
  • A
Le PS divisé sur l’offre de dialogue de Bayrou
Partagez sur :

La proposition du président du MoDem fait réagir au PS. Les partisans de l’ouverture approuvent, les autres sont sceptiques.

François Bayrou pourra se targuer d’avoir lancé un nouveau débat au sein du PS. Question du jour : Faut-il oui ou non accepter l’OPD, comprenez l’offre publique de dialogue faite dimanche à l'opposition par le président du MoDem en clôture des universités d’été de son parti ?

Les avis sont partagés. Pierre Moscovici a été un des premiers à dégainer : selon lui, François Bayrou a juste fait un coup politique ce week-end". Le député socialiste du Doubs estime, que sans faire d'un rapprochement une question tabou, "les alliances privilégiées du PS sont à gauche et avec les écologistes".

Sans surprise, Manuel Valls s'est dit d'accord pour dialoguer avec le MoDem en vue d'un "contrat présidentiel". "Si on veut organiser cette opposition crédible, si on part du principe que la gauche, notamment le Parti socialiste, seule n'a pas la majorité, il faut bien tendre la main à d'autres, ceux qui s'opposent à Nicolas Sarkozy, ceux qui sont peut-être prêts à gouverner ensemble", a-t-il estimé sur RMC et BFM-TV lundi.

Benoît Hamon, lui, n’a pas été convaincu. "Nous, nous avons un cap, François Bayrou a le sien : c'est d'être candidat à l'élection présidentielle de 2012 et devant si possible le candidat socialiste", a-t-il considéré sur Canal +.

Même scepticisme de la part du député Jean-Christophe Cambadélis : "J'ai beau avoir lu et relu le discours de François Bayrou, je n'ai rien vu si ce n'est cette horrible formule d'offre publique de débat qui sous-entend, je suppose, d'achat", écrit-il dans unbillet publié lundi sur son blog.

> Bayrou fait une offre de dialogue à l'opposition