Le "PS a bougé" selon la jeune garde du parti

  • A
  • A
Le "PS a bougé" selon la jeune garde du parti
Partagez sur :

Manuel Valls, Vincent Peillon et Arnaud Montebourg, ardents adeptes des primaires, ont vivement salué vendredi le discours de Martine Aubry.

L'eurodéputé Vincent Peillon, animateur du courant "L'espoir à gauche", a jugé vendredi à La Rochelle après le discours de Martine Aubry sur la rénovation du parti que "le PS a bougé". "Je suis très satisfait de cette entrée en matière. J'espère que les choses vont être confirmées, mais j'ai vu Martine Aubry, et l'état d'esprit est de tourner une page et de se remettre en mouvement, donc c'est bien", a-t-il affirmé.

Le député PS Manuel Valls a également fait part de sa satisfaction vendredi après le discours de Martine Aubry : "Il y a une direction, un mouvement. Prenons-le. Ne boudons pas notre plaisir", a assuré le député-maire d'Evry, qui a déjà annoncé sa candidature aux primaires socialistes.

"C'est une belle victoire de celles et de ceux qui défendent la rénovation. Pas pour la rénovation, mais parce que cela va changer en profondeur le PS et son rapport aux Français", a-t-il ajouté à l'université d'été du PS. "Cela fait des mois que nous sommes nombreux à prôner ces primaires, notamment ouvertes à ces millions de Français, un élément qui permet de régénérer le Parti socialiste", a estimé Manuel Valls. "C'est une étape. Il y avait encore quelques semaines, il y avait beaucoup de réticences à cette idée. A partir du moment où elle est portée et que le PS va l'adopter selon des modalités à définir, tant mieux", a-t-il insisté. En juillet, Manuel Valls a multiplié les critiques contre la direction du PS par Martine Aubry, qui l'avait menacé d'exclusion.

Enfin, le député Arnaud Montebourg, ardent adepte des primaires, a remercié Martine Aubry pour "l'audace et le courage" dont elle fait preuve dans le "grand chantier de la rénovation".

> Aubry : le PS sera rénové "de A à Z"